Pleine Lune du 9 mars : 2ème effet kisscool - 3 mars 2020

Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON
Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

Cela fait un bout de temps que je n'ai pas écrit, bien absorbée par les multiples défis de ce début d'année. 2020 est une grande année de transformation personnelle et collective. Et on y est . Et sur plusieurs plans sinon on s'ennuierait presque (joke !).

La Pleine Lune du 9 mars arrive. J'en sens déjà l'énergie. Qu'avez-vous planté comme nouvelle graine autour du 23 février lors de la nouvelle Lune en Poissons, ou plus exactement quelques jours après, lorsque le 1er croissant de Lune est apparu dans la nuit ?

Il se peut qu'un bout de réponse arrive maintenant, soit pour vous encourager et récolter, soit pour vous montrer ce qui reste à intégrer et guérir en vous pour cheminer. Nous clôturons avec les Poissons l'année astrologique, dans un signe d'eau. Cela peut donc être les "grandes marées émotionnelles", le déluge si l'on ne met pas un peu de rationalité dans tout cela.

Et c'est bien le défi de cette Lune : démêler les nœuds de nos émotions pour pouvoir passer à une autre phase de vie (bientôt avec le Bélier) sans emmener avec nous nos vieux dossiers karmiques. Il se peut que vous ayez la sensation que la puissance de vos émotions soit au-delà de vous, comme si cela concernait plus grand que votre personne. C'est normal, car avec les Poissons, nous touchons au collectif, et donc aux émotions collectives. J'entends non stop dans les consultations et discussions, ces notions de bouffées anxiogènes, de peurs viscérales, anciennes ... Tout remonte pour être regardé, transmuté, classé.

Quelle est la clé ? Comme souvent, mais particulièrement en ce moment, c'est l'amour.

 

Exemple concret :

Lors des derniers cercles de femmes, nous avons plongé dans nos polarités féminines et masculines, mettant en avant nos représentations intérieures à travers les constellations archétypales. Je les anime mais pas que. Car l'univers me met au travail dès la préparation en amont, pendant les cercles et après. Et ce fut fort. Dans le cœur et dans le corps. Violent même. Le soir même, je déclenchais à nouveau une fulgurante rage de dent dans les racines (non visible). 3 nuits blanches, un passage chez SOS médecin la nuit,  avant de retrouver un peu de calme. Whaouuu...

En janvier, suite à un  cheminement intérieur que je vous avais partagé (lire les 3 articles ), j'ai ré ouvert mon espace pour accueillir les Nouveaux hommes. Qui ne viennent pas. Ce sont leurs femmes qui achètent des bijoux, offrent des consultations. J'observe le processus en cours.

Et depuis, je vois autour de moi et je vis des tas d'expériences pas très chouettes, qui me bousculent. Car travailler avec les Nouveaux Hommes est certes une décision et un pas important. Et j'aurais pu me contenter de cela. Mais l'expérience n'était pas allée au bout. Car, s'il est évident que le masculin sacré est à l'honneur cette année, cela signifie que nous allons toutes et tous nous confronter à nos représentations intérieures de cette polarité.  

Alors qu'en est-il de mon masculin intérieur.  Et le votre ? Comment l'activer en soi sans risquer de copier l'aspect prédateur, autoritaire, abusif, dominant ou fuyant qui est l'archétype ombre de l'homme? 

Je crois, qu'un bout de moi pourrait tout simplement le remettre dans sa boîte, fermer le couvercle et l'oublier. Oui mais non. Car il est temps d'affronter les ombres et de les  transformer afin de mobiliser enfin ce nouveau masculin. 

C'est lors d'une balade en forêt aujourd'hui que la pensée a jailli. Pacifier le masculin intérieur, lui offrir un bain d'amour, pour irriguer les parties gelées en moi et les revivifier. les réhabiliter. L'émotion messagère fut forte mais juste.

Je vous engage donc à observer en vous vos peurs ou autres émotions et de leur offrir une caresse d'amour. Comme si vous consoliez un enfant blessé. C'est dans ce bain d'amour que les parties gelées de notre cœur  seront reconnues, réveillées, pacifiées et activées.

C'est grâce à l'irrigation d'amour en soi que nous pacifierons notre masculin intérieur et donc nos relations extérieurs. C'est aussi grâce à cela que les femmes se lèveront et marcherons leur chemin de beauté dans le monde. Visiblement. Sans peur.

 

J'ai écris cet article au soleil, assise sur un bout de rocher, à côté de mes amis de sagesse, les nobles arbres, qui décidément, sont très présents.  

Pour vous accompagner, une carte du Jeu de Beauté, tirée pendant le dernier cercle.

 

Belle semaine les Beautés de la Terre !

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice holistique du féminin et du masculin / Énergéticienne / Éco-créatrice d'objets d'intentions / Semeuse de Beauté/ Formatrice/ Auteur.... heureuse 

Lire la suite 0 commentaires

A la recherche de l'équilibre : 1ères clés - 17 janvier 2020

Bonjour les Beautés de la Terre, 

Oui c'est rapide et tant mieux. Voilà un aperçu de la traversée et des clés de transformation trouvées :

Clé 1 : accepter de se laisser tomber, accepter la vulnérabilité extrême de cet instant où l'on se sent perdue. Oui c'est irrationnel, oui c'est émotionnel, oui c'est difficile. Mais la vie est astucieuse et réactive. Immédiatement après, elle envoie des perches :

Une phrase qui hurle dans ma tête : "Découvre profondément ta rage de vivre ."

Et simultanément, une proposition de ma sœur qui m'invite à aller faire une balade en vélo. Le corps aime. Il y va. Il sait que le mouvement appelle le mouvement. 

Clé 2 : au soleil, cheveux au vent, la vie est toujours belle.

Clé 3 : pédaler dans la choucroute n'a jamais fait avancer personne et c'est fatigant. Pédaler sur un vélo électrique, c'est fastoche, on avance, on prend du plaisir en faisant du sport. 

Clé 4 :  être dehors, c'est être dans la vie. Y'a les mouettes (ah oui, je suis près de la mer), les chiens qui aboient, les avions qui décollent, les galets qui crissent dans le reflux des vagues, les gens qui rient ou râlent, les effluves qui attrapent le nez... Sens en éveil, ouverture des sens. Instant présent. 

Clé 5 : faire bouger son corps donne de l'appétit. Appétit devant une belle salade. Appétit de vivre. Appétit de s'élancer vers les défis. 

Clé 6 :  quand la tête est occupée sainement, elle te fout la paix sur les égarements, les peurs, les projections. Effet immédiat.

Clé 7 : les 6 clés précédentes activent la 7ème qui ré-ouvre un nouvel espace de joie  qu'il va falloir entretenir comme un feu sacré. Pour le maintenir vivant.

Clé 8 : une bascule se fait et permet de toucher le sens sacré de la vie. Se sentir en vie est une sensation que l'on oublie, tellement elle est simple et évidente. La plupart du temps, oui. Recontacter la vie qui pulse en nous est essentiel. C'est un petit miracle quotidien précieux. 

Clé 9 : suivre les signes. L'hippocampe. Ce petit cheval des mers enroule sa queue autour de la végétation sous-marine lorsque les courants marins s'intensifient. Mais si le courant devient trop fort, il lâche prise et accepte de suivre le flux. Il accepte ainsi de se retrouver dans un endroit inconnu. 

Clé 10 : te confronter à la réalité du corps messager et comprendre d'où venait RÉELLEMENT cette fatigue. Et agir en conséquence.  

Voilà pour l'instant les Beautés de la Terre.

 

Je suis aussi en pleine préparation des 2 cercles de la semaine prochaine qui ouvrent le cycle 2020. La femme lunaire, est cette femme cyclique que nous tentons parfois de linéariser. 

Chaque année depuis le début du Voyage de Beauté de l'Exploratrice, je plonge plus profondément dans chaque facette du féminin pour enrichir mes pratiques et mes transmissions. 

Voilà qui est en cours. Car s'engager à explorer son féminin est initiatique. Pour toutes. 

Belle journée sur Terre ! 

 

Caroline SIMON 

Accompagnatrice du féminin / Énergéticienne / Éco-créatrice d'objets d'intention / Semeuse de Beauté/ Formatrice/ Auteur.... heureuse

 

Lire la suite 1 commentaires

A la recherche de l'équilibre - 15 janvier 2020

Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON
Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

Cela faisait un bout de temps que je n'avais pas écrit un article. Pourquoi ? Et bien parce qu'il faut de l'énergie et que je n'en avais plus ou peu. Après une année très confrontante, les mois de novembre et décembre m'ont littéralement aspirée dans la création des objets d'intention. L'atelier a tourné à fond pour mon plus grand bonheur. Mais la fatigue s'est fait sentir . Toute à mon bonheur de cet élan qui concrétisait 3 ans de grands changements, j'ai fait taire la petite voix en moi qui soufflait : "un peu de repos, non ?". Les rappels à l'ordre du corps ont jalonné les semaines, m'obligeant à ralentir (un peu) jusqu'au dernier cercle de femmes du 20 décembre. Comme toutes les femmes présentes, je tire alors une carte de mon Jeu de Beauté, et bim : "Tel un funambule sur le fil de son âme, trouver la source d'équilibre".

Sur le moment, j'avoue, j'ai râlé. Mais le message était plus qu'approprié. J'ai tenu un rythme intense jusqu'au 23 décembre, fermé l'atelier et me suis retrouvée épuisée, vidée. Pas d'autre choix que le repos, et avec, le questionnement posé par la carte : où se trouve la source de l'équilibre en moi ? Et la 2ème question, plus implicite : "Où souhaite aller mon âme ? "

Pourquoi vous raconter tout cela ? Car c'est précisément la question qui a été soulevée par la pleine Lune éclipse du 10 janvier. Et comme l'univers ne fait pas les choses à moitié en 2020, les configurations planétaires amplifient et focalisent sur les questions.  A titre individuel d'abord mais aussi sur le plan collectif.

La réponse est différente pour chacun d'entre vous et se situe dans un thème de votre vie bien spécifique aussi.  Mais ce qui est clair, c'est que nous ne pouvons pas faire l'impasse dessus. La période actuelle oblige à regarder sans fard.

En fin d'année, j'ai eu un flash d'évidence lors d'un moment assez magique  : ma source d'équilibre est toujours la même mais, sous le poids de mes responsabilités (ou des obligations que je me fixe ), j'oublie parfois de l'activer : c'est un savant mélange de beauté, d'amour, de calme, d'horizon, de soleil, de nature. Effet immédiat qui oxygène la tête et le corps. Certes, c'était très bien, très bon à vivre... mais pas suffisant.

Il faut chercher plus profondément encore. Début janvier, face à cette fatigue persistante accrochée comme un bulot à son rocher, je questionne à nouveau et retire la même carte. Et encore le 10 janvier, en cercle de femmes. 3 fois le même message d'affilé !!!!

Puis, malgré une décision prise de repartir immédiatement me reposer une semaine,  et me décaler de mon quotidien, ce sont les dents qui s'y mettent. Dans les racines. La symbolique est intéressante.

Alors que vous dire ? Que la synchronicité est trop forte pour faire l'autruche, qu'il est essentiel en ce moment d'intégrer profondément ce qui ressource, nourrit et aussi de poser la question du sens, de la direction, d'un nouveau pas à poser. Travail introspectif en cours donc ...

Devant l'évidence du cap à franchir, je me laisse traverser, je lâche prise. Obligée. Cette fatigue est une messagère mystérieuse, drapée dans un voile qu'il faudra déchirer afin d'ouvrir une nouvelle porte de conscience. J'ai la foi (bien testée pour tous en ce moment), l'univers ne m'a jamais lâchée mais qu'il est difficile de renoncer à contrôler, qu'il est difficile d'accepter la plongée de Perséphone en soi. Je la connais bien pourtant cette alchimiste de la vie, mais de vous à moi, je lutte encore un peu avant la plongée. Personne ne va de bon cœur dans l'ombre transformatrice. Et pourtant ...la pépite est toujours là. Alors, go Perséphone, vas-y ma belle déesse.   Mais pas trop longtemps hein !!! Car les autres attendent...

2020 est une année charnière, de celle qui marque. On va avoir du travail, on a tous des challenges connus (nos montagnes personnelles) et d'autres inconnus, à venir.. L'énergie vitale est donc nécessaire et précieuse, une base, un socle dont nous sommes seuls garants. Car, vous le savez comme moi, c'est le déséquilibre qui crée la maladie.  

Prendre soin de soi, de ses besoins, de ses idéaux, des aspirations de son âme, n'est JA-MAIS optionnel.

Alors, je vais laisser la part de moi qui sait où aller prendre le gouvernail et diriger mon corps et mon esprit vers de nouvelles contrées. Et, lorsque la lumière sera plus évidente, je vous en dirai  plus.  Promis. Nul doute que ce sera réjouissant.

 

Je vous envoie de belles et solides vibes si ça chahute aussi de votre côté. Et pour vous accompagner lors de ce pas-sage, voici la fameuse carte du Jeu de Beauté ;)

A Bientôt les Beautés de la Terre.

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin / Énergéticienne / Éco-créatrice d'objets d'intention / Semeuse de Beauté/ Formatrice/ Auteur.... heureuse

Lire la suite 0 commentaires

L'enseignement cosmique sacré du lombricompost - 18 novembre 2019

Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON
Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

Cette lune scorpionesque, une fois n'est pas coutume,  est éminemment riche d'enseignements ! Et lorsqu'elle est associée à un Mercure rétrograde, c'est amplifié et pas qu'un peu. Chaque année, Mercure rétrograde 3 fois et cette année, c'était dans les 3 signes d'eau. On termine avec le chercheur de vérité, passionné et profond signe du Scorpion pour ne rien laisser en surface. Encore 2 jours et on sort de la rétrogradation du messager des Dieux ! Ouf ! Les choses vont petit à petit se remettre en mouvement, en compréhension, la clarté va revenir, la fluidité des échanges avec, les retards vont se résorber, notre patience sera récompensée.

Voici l'histoire, ô combien surprenante du moment : depuis ce printemps, mon envie de composter m'a fait intégrer une petite famille de vers qui s'ébattent tranquillement dans le lombricompost posé dans ma cuisine. Démarrage impec, ça compost à fond depuis des mois, et moi, je suis heureuse. Or, depuis un certain temps, je constate des tas de mouchettes qui envahissent ma cuisine. Pas très glamour. Après, moultes recherches infructueuses, essais, rééquilibrages (matière sèche vs organique), je lâche l'affaire. Que se passe-t-il ? Pas l'ombre d'une compréhension ...

Hier soir, n'y tenant plus, j'investigue davantage, pousse mes recherches. Et trouve le nœud du problème (je ris en écrivant) en cherchant plus profondément. J'étais restée en surface, dans l'observation du premier bac. En soulevant le 3ème bac (le plus inaccessible), je découvre avec stupeur une espèce de boue liquide assez beurk dans laquelle les vers s'enlisent. La boue, de surcroît, bloque l'évacuation du soluté par le petit tuyau. Donc  l'humidité stagne et les mouchettes prolifèrent joyeusement, hilares. Enfin, c'est ce que j'imagine !!!

Ni une, ni deux, je vide, j'assainis, rince à l'eau, vidange. La symbolique est énorme lorsqu'on sait que le Scorpion est souvent associé aux eaux boueuses, profondes et inaccessibles de la psyché mais aussi à son extraordinaire capacité de régénération.

Les mouchettes étaient suffisamment agaçantes au quotidien, pour que cela m'obligent à creuser en profondeur. Tout cela m'évoque aussi les parts d'ombre englouties dans nos eaux boueuses, attendant qu'un événement vienne les débusquer de là, nettoyer, remettre en état, assainir pour repartir sur de bonnes bases.

Car l'ombre tapie est loin d'être inerte. Elle agit à notre insu, bloque une part de notre lumière, de nos élans, de notre confiance en nous.

Le travail puissant de sonde émotionnelle du Scorpion est une occasion de les déloger et de nous libérer de leur emprise malsaine, sourde et muette pour nous tourner vers les nouvelles propositions enthousiasmantes du Sagittaire. Et surtout, vers bien plus de liberté. De joie. Bientôt. Pour l'instant, j'ai plus le sentiment qu'une part du boulot est faite mais que les compréhensions ne sont pas encore tout à fait limpides. Ça viendra. Tout vient. Patience.

Une dernière chose lue cette semaine -  donc à point nommé !! - dans le livre d'Edgar Morin "Fraternité" : "...tout ce qui ne se régénère pas, dégénère..." On peut l'associer à ce passage du Scorpion qui oblige la régénération, là où la dégénération a commencé à dénaturer les choses, les liens, la vie.

Comme Perséphone engloutie dans les profondeurs du monde sous-terrain par Hadès, le choix est toujours possible : se victimiser ou regarder courageusement nos ombres, transmuter, alchimiser, régénérer, remonter à la surface, plus heureux, meilleurs, libres.

 

En attendant que le cosmos s'organise, je vous souhaite de belles investigations dans vos profondeurs les Beautés de la Terre.

Et pour vous accompagner, une carte du Jeu de Beauté. 

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin/Énergéticienne/Éco-créatrice d'objets d'intention/Semeuse de Beauté/Auteur.... heureuse

Lire la suite 0 commentaires

Jour 31 : vers un nouvel élan du féminin sacré

Illustration de www.woodandstorm.fr
Illustration de www.woodandstorm.fr

Bonjour les Beautés de la Terre

 

Je l'ai fait !!!! En ce jour de célébration du féminin sacré et de Samain, je célèbre avec vous 31 jours de publications !!! 31 jours d'accouchement, d'engagements exprimés, de rêves en cours de concrétisation, d'expression de soi, de nouveautés, d'acceptation du chaos pour mieux retrouver l'équilibre. 31 jours de création de mes visions.

Une fois de plus, je suis émerveillée. Ce qui était au départ un petit défi parti d'une simple discussion (merci Léo ! ), s'est transformé en une série de naissances. Alors forcément, aujourd'hui, c'est une grande joie qui m'anime. Celle de la vie, du partage, du bonheur d'oser être soi, à fond !

 

Voilà une petite synthèse de ce mois fécond et totalement créatif . Mon âme, mon corps et mon cœur sont en jubilation !

C'est beau une naissance !!!

 

 

 

  1. Lancement d'une rubrique entière "Nouvelle Terre" sur le site, et des prestations associées.
  2. Lancement du cycle de photos "j'ai des choses à dire" témoignage de la beauté de la Terre et de ses habitants.
  3. Lancement du réseau de femmes éco-créatrices "Les Semeuses de beauté"
  4. Présentation de 2 nouvelles prestations énergétiques "Des ruches et des abeilles heureuses ! "et "Des lieux de vie intègres"
  5. Lancement d'une nouvelle rubrique "Le Chaudron Beauté des Déesses" et ses recettes de beauté bio-éthiques.
  6. Plus de 10 articles publiés sur les énergies, la magie, la Lune, la vie, les archétypes féminins, les pierres, la Terre ...
  7. Création et animation d'un nouvel atelier sensoriel "J'habite mon corps" et avec, création de 10 nouvelles cartes du "Jeu de Beauté".
  8. Nouvelle soirée des Déesses programmée
  9. Pour la 1ère fois,  2 cercles de femmes  animés sur le même thème, et pas des moindres : "la femme sexuelle qui active son désir la désirante".
  10. Création d'une nouvelle baguette de magicienne de la Terre et d'un nouveau style de bijou de célébration des lignées féminines (dont je vous parle très vite).
  11. Beaucoup d'échanges d'idées, de collaborations, de synchronicités dont une qui me tient particulièrement à cœur avec Wood&storm, dont vous pouvez découvrir l'univers magique ici. Merci à Valentine et Loan, ma fille chérie.
  12. Et enfin, des rencontres précieuses et magiques avec les animaux guides. Merci.

Alors oui en ce jour de célébration du féminin sacré, je pourrais vous parler de rituels, de rêves pendant des heures, et c'est essentiel de rêver car les rêves portent les graines de nos réalisations de demain si on les prends un peu au sérieux ;)  Mais j'ai une envie plus grande encore, c'est de vous inviter à porter votre attention sur la manifestation concrète de la beauté de vos visions intérieures. Pour les faire exister dans la matière. Car vos visions sont de précieux bébés à accoucher avec la complicité bienveillante de la Terre.

Alors n'attendez plus et entrez dans la danse !

 

Belle journée amies magiciennes !!

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin/Énergéticienne/Créatrice d'objets d'intention/Semeuse de Beauté/Auteur.... heureuse

Lire la suite 0 commentaires

Artemis la femme sauvage - 17 octobre 2019

Lire la suite 1 commentaires

La voix des sorcières - 4 septembre 2019

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

Comment allez-vous en cette rentrée bien intense encore ? Le mot est faible hein ? Nous sommes en phase de nettoyage, purification, organisation concrète de notre vie, épuration des relations, du mental. Les éclipses de l'été, et d'une manière générale, l'année 2019, pousse dans un sens très fort : la prise en compte non négociable de nos besoins profonds, même s'ils ne sont pas politiquement corrects. Tout est donc passé au crible sans ménagement. L'expression qui me vient sans cesse depuis des mois est : "c'est hardcore !" Je pourrais aussi dire : c'est "hard corps", car ce que nous n'exprimons pas, voudrait bien trouver une voie d'expression quand même, et c'est le corps qui s'y colle. Je le sais, vous le savez. Alors aidons-le, écoutons-le, et prenons soin de lui, de son équilibre parfois fragile en lui offrant douceur, cocooning, repos et espace temps qualitatif. Je vous entends marmonner que c'est bien gentil mais peu compatible avec l'amoncellement de choses à faire à la rentrée. Hummmm... oui et non. Il y a toujours possibilité de différer, de hiérarchiser, de choisir, de renoncer, sans pour autant procrastiner ;) Mais cela demande de mettre des limites aux exigences d'immédiateté extérieures ou aux évidences qui n'en sont pas. Vous marmonnez encore ? Je comprends mais essayez pour voir et on en reparle... Parole de sorcière ;)

En parlant de sorcières... vous le savez ou pas, j'ai lancé en 2018 la création de baguettes magiques. L'idée a surgi tel un pantin de sa boite, 4 jours après le passage de mes 50 ans. En soufflant les bougies de mon merveilleux gâteau de fée et en vivant tout plein d'autres petits détails féeriques, je me suis dit : "Une fée a une baguette magique ! "OK, je vais en créer !"

Entre le jaillissement de l'idée et la première réalisation, il s'est passé 5 mois, nécessaires pour mon cheminement et pour que l'idée trouve le bon ancrage. Et puis...

Création à nouveau bloquée pendant de longs mois ... 9 pour être précise, une gestation complète... puis l'émergence d'une prise de conscience personnelle. Je pensais créer des baguettes magiques pour des fées et donc mobiliser en moi l'énergie fée que je connais bien.

Or, une évidence a émergé dans ma tête en plein milieu d'une douche (celles qui me connaissent bien savent qu'il s'y passe de sacrées révélations !!!). J'ai admis profondément ma nature sorcière, et un dernier frein a lâché, qui bloquait l'émergence de la magicienne de la Terre. 

Une réflexion est venue avec : ces baguettes sont destinées à des sorcières (qui le savent intuitivement ou qui s'ignorent et vont le découvrir en explorant). C'est donc avec l'énergie sorcière que je vais les créer, ce qui, vous vous en doutez, est très différent. Joie immense et apaisement très profond aussi.

 

Qui sont ces sorcières modernes ? Ce sont ni plus ni moins que des femmes de la Terre, des femmes qui sont connectées à la nature et donc à leur nature profonde, sauvage, indomptable. Elles portent l'essence du féminin sacré, en lien avec la Terre/terre. 

Ce sont des femmes qui travaillent de manière respectueuses avec les plantes, les minéraux, les animaux et les différents éléments, la terre, l'eau, le feu, l'air.... Jardinières, semeuses, brodeuses, artistes, apicultrices, agricultrices, guérisseuses, parfumeuses, passeuses d'âmes, herboristes, naturopathes, sculpteures, vétérinaires, fabricantes de produits naturels etc. Impossible de toutes les citer ;)

 

Il a fallu que j'ose me positionner publiquement et sur l'estrade au micro devant tous les festivaliers et intervenants du Festival Evasion Bien-être de Chamrousse, le 14 juillet 2019 pour que le cycle de création des baguettes se réenclenche, dès le lendemain. Car comment créer des baguettes pour toutes ces jolies sorcières qui les attendent si j'ai moi-même du mal à le verbaliser publiquement. C'est chose faite ! Et comme par hasard, cette baguette est pile en lien avec l' affirmation de soi par la parole. Timing divin parfait donc, une fois de plus !!! 

 

Chaque Merveilleuse Baguette est le fruit d'un processus de création inspiré, spécifique à chaque personne et d'un élan d'amour. Chacune a un nom, un mode d'emploi et un texte canalisé. Elle porte, révèle et active la magie personnelle de sa gardienne.

Les minéraux, les plumes choisies intuitivement accompagnent et soutiennent la magie. Je vais dans la forêt, je branche mes antennes et le voyage commence... Un peu de poudre de perlimpinpin, et hop, elle se matérialise dans mes mains ! 

Les Merveilleuses Baguettes Magiques sont réalisées sur commande.

 

Voici donc la nouvelle née. Très émue de l'envoyer à sa gardienne et de vous la présenter. Je ferais un post spécial avec toutes les jolies photos.

Mille merci à celles qui attendent patiemment leur baguette depuis des mois, ça arrive !  A bientôt Les Magiciennes et belle rentrée magique.

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin / Énergéticienne / Créatrice d'objets d'intention / Auteur/ Semeuse de beauté.... heureuse !

 

A partager autant que vous le souhaitez, en totalité, en mentionnant le nom de l'auteur Caroline SIMON.

Lire la suite 0 commentaires

Bouclage des éclipses de l'été - 20 août 2019

Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON
Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

En cette semaine post pleine Lune (le 15 aout), je vous partage mes ressentis du moment. Le premier mot qui me vient est défi. Comme à chaque fois, pas de vérité absolue, ne prenez que ce qui vous parle. Les messages de cette pleine Lune sont d'abord arrivés par le corps (ressentis peu agréables de toute sorte, nausées, vertiges, blocages, douleurs incompréhensibles, maux de tête, insomnies ...), comme des avertissements de ce qui se trame dans l'invisible. Puis, nous avons pu noter une sorte de matérialisation autour du lundi 19. Je devrais dire un pavé dans la marre (joli lapsus écrit : mare/marre !!!), un putsch, un renversement, un truc inattendu du type qui brasse en profondeur. On sent bien l'impact des éclipses de l'été qui poussent à évoluer. Il nous est maintenant demandé de poursuivre et faire aboutir un changement amorcé courant mai, avec mise en point d'orgue en juillet.

Le conseil : ne bloquez pas les émotions, exprimez-les, à vous-mêmes déjà, pour ne pas les laisser vous détruire intérieurement ou les utiliser pour détruire l'autre. Une fois l'ensemble des couleurs émotionnelles parcourues, posez-vous dans votre cœur. Les mots clé sont équilibre et justesse. Puis exprimez ce que vous ressentez en partant de vos besoins. Il y a en ces jours de grande lessiveuse cosmique, un positionnement clair à exprimer, une voix, la votre, à poser. Il se peut qu'un pan de vie important se tourne (oui, encore). Pour le moment, le mental tricote encore un peu, négocie, ne donne pas sa pleine clarté... mais c'est imminent (d'où les maux de tête car un cadre de référence va sauter).

Et n'oubliez jamais que ce que vous vivez pousse l'émergence de ressources naturelles en vous. Que les clés de transformation sont là, prêtes à être activées à votre demande. La phase post Pleine Lune, paradoxalement, demande de lâcher prise. Dans quel domaine de vie vous faut-il aujourd'hui lâcher ? Quelle relation ou quel travail ? Voilà probablement où se situe le défi. Je sens une présence forte de l'aspect relationnel et plus spécifiquement de la place que l'on se donne dans la famille (au sens large), dans le couple (actuel ou ancien). L'archétype féminin qui est à l'honneur est Héra, l'épousée, la femme de Zeus, roi de l'Olympe. Héra est une reine qui œuvre en pleine lumière. C'est la femme de ... , celle qui est au côté de son mari, femme passionnément amoureuse mais aussi jalouse et colérique. Héra, en épousant cet homme brillant socialement, épouse aussi sa condition sociale et l'accompagne dans son ascension. Partenaire efficace, elle connait son pouvoir et marche main dans la main à côté de son mari, épousant le modèle patriarcal qu'elle défend ardemment, oubliant au passage la beauté du féminin sauvage, bien trop dangereuse pour le couple ou le modèle. Selon son aspect en vous (reconnu, renié, en berne ...) les défis d'Héra sont multiples : positionnement de soi, rayonnement, trouver sa place et la manifester, intégration intérieure du mariage sacré (féminin-masculin), sortir des dépendances affectives, canalisation de sa puissance et de sa colère, non dans la destruction des autres femmes qui attisent sa jalousie (Aphrodite) mais dans la construction solide de son équilibre et de sa confiance en elle, acceptation d'une sexualité naturelle et joyeuse, libre de jugements moralistes ou conventionnels, libération de la femme sauvage et des carcans éducationnels étriqués... Entre autres.

Alors, voilà, les Beautés de la Terre, la situation actuelle cache une sublime transformation positive. n'en doutez pas, même si c'est difficile actuellement. Après la traversée (et même pendant), des joyaux vont vous être offerts. J'en témoigne. Demandez le meilleur, suivez les pistes comme un chien limier, truffe à terre. Ne vous abandonnez pas au passage de ce cyclone. Un nouvel œuf de lumière, couvé amoureusement depuis des siècles, va naître. et c'est maintenant.

J'ai tiré 2 cartes du Jeu de Beauté pour vous accompagner : L'une parle d'une forme singulière de beauté à savoir regarder en toute chose, en ouvrant ses yeux et son cœur à l'inattendu, même à la pourriture car tout se transforme. Il s'agit donc d'un changement de regard. L'autre carte parle d'elle-même !!!

N'hésitez pas à partager vos ressentis ;)

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin / Énergéticienne / Créatrice d'objets d'intention / Auteur/ Semeuse de beauté.... heureuse !

 

A partager autant que vous le souhaitez, en totalité, en mentionnant le nom de l'auteur Caroline SIMON.

Lire la suite 0 commentaires

Une pleine Lune pour traverser l'illusion - 17 mai 2019

Bonjour les beautés de la Terre !

La voilà qui monte. Ronde et pleine, c'est une puissante Pleine Lune qui arrive ce weekend, samedi soir pour être précise. Soleil en Taureau, Lune en Scorpion. Toujours intense celle-ci, toujours profonde, toujours en quête de vérité, sur soi, sur les autres, sur le monde. Et exigeante, presque absolue. Et passionnée. Joli tableau.

J'ai tiré une carte du Jeu de Beauté pour donner un éclairage sur ce que nous traversons. Les vagues d'énergies sont complexes, intenses, et... mélangées. Un peu comme dans l'océan lorsque vous voyez arriver 2 vagues issues de 2 courants qui se rencontrent : ça se tamponne, ça se heurte en jaillissement d'écume puis ça se mélange, et enfin cela se retire tranquillement... jusqu'à la prochaine. Rien de dangereux, on ne boit pas forcément la tasse (émotions) mais ça bouscule un peu.

Et bien là, c'est un peu pareil. On sent quelque chose derrière un rideau d'écume. Comme un écran opaque. Et cet écran peut vous sembler attirant (pour voir ce qui se cache derrière) et paradoxalement repoussant (on sait intuitivement que lorsque l'on verra, on ne pourra plus se voiler la face). Dilemme. Comme toujours, notre libre-arbitre est entier et nous seuls décidons. Oui mais. C'est sans compter une poussée en avant intérieure qui va fortement nous inciter à écarter les voiles, afin de voir clair et installer une nouvelle limpidité. L'appel de la vérité est là. Plus question de tergiverser. Selon les domaines de vie impactés, cela peut être très intérieur mais le Taureau exige une concrétisation, il vaut un résultat dans la matière, dans le réel. Palpable. Quelle vérité sur notre lien à la matière cette lune va-t-elle nous révéler. A ce jour, je ne sais pas pour moi-même. Je regarde cette carte sans vraiment comprendre son enseignement du moment (c'est pourtant moi qui l'ai créée ; ). Le puzzle n'est semble-t-il pas encore complet mais la promesse est forte d'une révélation en pleine lumière. Car, de l'ombre, le Scorpion cherche toujours à sortir pour propulser la vérité en pleine lumière, et il ne choisit pas toujours le meilleur moment. Son appel de renaissance est absolu. Une Beauté de la Terre avertie en veut deux ;)

Néanmoins, je vois d'autres signes depuis hier qui concernent une forme d'autorité mal utilisée et un désir de libération de la partie sauvage en nous. Une émancipation est donc bien au programme. Comme le Scorpion est de la partie, il se peut que les émotions nous invitent à nous engloutir dedans. Or là, j'ai l'intuition que la clé n'est pas là. Elle est plus en face dans la terre du Taureau, dans le concret et la réalisation, dans la persévérance. Et dans le CŒUR. Alors si ça serre un peu dans la poitrine au niveau du cœur, c'est probablement qu'un carcan est en train de se fragmenter pour nous libérer encore. Notre Artémis intérieure, archétype de la femme sauvage, libre, est décidément bien sollicitée en ce moment.

Enfin cette carte parle aussi d'une histoire que nous pouvons nous raconter sur nous-mêmes depuis très longtemps, une manière de se définir, de se voir... histoire qui arrive à son terme et qu'il va falloir actualiser, voire changer,  car dorénavant obsolète. "J'ai toujours pensé que j'étais comme ceci ou comme cela". Un événement, une personne va nous montrer qu'il n'en est rien. Et cette vérité aussi, va devoir être digérée. Même, et surtout même, si la révélation est très positive :)

Bref, on ne va pas s'ennuyer !!! Pour vous accompagner, la carte du Jeu de Beauté.

Belle Pleine Lune les Beautés de la Terre.

 

Caroline

Accompagnatrice du féminin / Énergéticienne / Formatrice / Créatrice d'objets d'intention / Auteur.... heureuse !

 

A partager autant que vous le souhaitez, en totalité, en mentionnant le nom de l'auteur Caroline SIMON. Vous aimez ? Partagez les publications et merci pour le " j'aime" 

Lire la suite 0 commentaires

Sens en éveil sur le sentier des merveilles (mère-veille) - 8 mai 2019

Ça commence par un appel très fort en moi. Impossible de résister, la forêt m'invite à lui rendre visite. Oui mais la météo dit qu'il pleut et qu'il fait froid. Brrr. "Viens" continue à chanter la forêt. Je capitule, enfile chaussures et veste à capuche. Zou, dehors. Premier constat agréable : il fait étonnamment  doux, et pas une goutte de pluie à l'horizon.  Comme quoi ...

La première rencontre se fait immédiatement. Un écureuil sautille à 5 m devant moi, file,  grimpe dans un arbre proche et joue à cache-cache pendant 5 min. L'enchantement commence. Puis c'est le doux clapotis de l'eau de source qui attire mon attention. Je la découvre bien cachée sous la végétation luxuriante. Au même moment, un concert de chant d'oiseau m'est offert. Un pic-vert tape sur un arbre, comme pour marquer le ton. Je marche tranquille sous la voute protectrice des arbres. Un coureur curieux arrive à pas de velours derrière moi, me surprend penchée au dessus d'une touffe d'herbe , téléphone en main,  tête émerveillée, et demande : "y'a quoi là ?". Je réponds : "heu de l'eau et le chant des oiseaux". Rire  complice d'un ami de la nature. Il continue sa grimpette.

Parfois, je sens encore la difficulté à simplement m'extraire  de ma grotte. Alors que marcher dans la foret est toujours un ravissement, un moment de paix.  Et puis, elle est à 10 petits mètres de ma fenêtre, comme une invitation permanente qui me tend les bras.

Au détour d'un chemin, je tombe bec à bec à avec une merlette, perchée sur un massif de fleurs. Stop net. Elle a l'air surprise, comme moi de cette proximité inattendue. On est à 2 mètres l'une de l'autre mais elle ne s'envole pas, me regarde 3 secondes d'éternité, comme un cadeau offert. Puis part à tire-d'aile. Whaouuuu.  Une émotion monte. Toute cette beauté... simple, authentique, sauvage... me touche au plus profond de mon être tout entier. Instant présent. Joie. Artémis vibre, se restaure un peu plus, agrandit son espace en moi, renoue avec des sensations enfouies.

Je grimpe encore. Rencontre quelques fleurs de pissenlit en boule. Quoi de plus délicat que ces petites graines qui s'envolent dans la brise légère pour se déposer de-ci de-là au hasard du vent qui les emmène ? Impermanence du vivant.  Cycles.

Une goutte de pluie... puis une autre. Capuche. Le parfum d'une rose exhale. Je mets mon nez dedans, dérange un petit insecte qui fait ses provisions de pollen. Pardon !!!!

La campagne tranquille et la pluie légère me donnent la sensation d'être seule au monde... et pourtant je me sens si entourée à cet instant de cette nature qui palpite, pousse, fleurit, chante.

Une poule rousse. Des brebis et des agneaux. Ça  picore et ça broute.  La pluie s'arrête. Les hirondelles m'offrent un dernier cadeau et dessinent un ballet dans le ciel. Pensées pour mon amie Karine qui les aime particulièrement.

Je reviens à la maison, toute en paix, toute heureuse, avec cette joie au cœur précieuse d'avoir vécu un moment de connexion privilégié avec la nature. Gratitude infinie.

Pour vous accompagner dans cette rencontre, une carte du Jeu de Beauté. 

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin/Énergéticienne/Formatrice/Créatrice d'objets d'intention/Auteur... Heureuse !

 

A partager autant que vous le souhaitez, en totalité, en mentionnant le nom de l'auteur Caroline SIMON. Vous aimez ? Partagez les publications et merci pour le " j'aime"

Lire la suite 0 commentaires

Rescapée mais vivante - 6 octobre 2018

Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON
Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

Quelle période !!! Quelle année ! Quelle lunaison ! Une de plus, pas la dernière, avec son lot de défis, juste ce qu'il faut pour - encore - pour nous transformer. Est-ce qu'on va souffler ? Pas sure. Est-ce que "c'était plus facile avant ? " (le "avant" étant souvent attaché à une période que nous pouvons idéaliser maintenant que nous en sommes sortis, l'amnésie étant un piège illusoire de l'égo). Cet "avant", pour beaucoup, correspond à une période où l'être profond en vous n'était pas encore éveillé. Alors forcément, la vie semblait en surface, plus simple, plus joyeuse, plus légère, plus ... insouciante.  Des bouts de vous voudraient bien y retourner, juste un peu, juste le temps de souffler, juste le temps de se recharger. Seulement voilà... souvenez-vous : si cette période était si bénéfique vous y seriez restés et vous n'auriez pas fait ce chemin de transformation, ce voyage vers vous-même. Alors oui, les problèmes rencontrés, qu'ils soient affectifs, financiers, professionnels, relationnels, corporels ... ne sont agréables pour personne, surtout lorsqu'on en cumule plusieurs au même moment. Et pourtant, si vous preniez le temps de vous retourner et de vous arrêter, vous seriez en infinie gratitude pour l'immense chemin parcouru. Vous auriez une bouffée d'amour pour vous-même, pour le courage qu'il a bien fallu aller chercher dans vos tréfonds, pour les peurs que vous avez accueillies puis dépassées, pour les actes courageux et les paroles audacieuses que vous avez posés. Offrez-vous ce temps d'amour avec vous même.  Il est précieux en ces périodes chahutées.

La période actuelle justement est décapante. Elle peut nous faire plier une fois de plus, nous mettre à terre. L'image qui me venait en marchant cette après-midi est celle de rescapés. Parfois, nous pouvons nous sentir, à l'instar de ces familles qui fuient la guerre, comme des naufragés de nos vies. Ballottés, malmenés par la vie, par les autres, par la maladie, par un collègue, par un membre de la famille, par une nouvelle inattendue, par un accident... Bim, on tombe. On tombe par terre, on tombe malade, on tombe  en dépression, on tombe amoureux, on tombe de sa chaise ... D'abord étourdis, encaisser le choc. Puis admettre que pour se remettre debout, il va falloir guérir, comprendre, retrouver un nouvel équilibre plus en adéquation avec qui nous sommes. La période actuelle nous offre cette possibilité de trouver de nouvelles ressources. Mais pour cela, il va falloir plonger en nous. Oui encore ! Je vous parlais dans mon dernier post de Perséphone, Reine de l'ombre, épouse d'Hadès. Cet archétype du féminin nous propose de plonger chaque année en nous -mêmes, et de découvrir notre royaume souterrain afin d'y puiser de nouvelles connaissances de nous-mêmes, de nouvelles habiletés et talents. C'est à cette condition (la plongée) que Coré ( la jeune fille sans nom) deviendra Perséphone, la femme qui se connait, la Reine de l'ombre. Ainsi, lorsque nous tombons, nous avons toujours le choix de rester en surface, dans la lumière déjà connue, ou d'accepter la descente dans nos ombres. Ombres que nous transmuterons. Ainsi, chaque année, Perséphone poursuit son chemin de croissance en nous, nous offrant une connaissance sans cesse plus subtile et ample de nous. Et c'est dans cette version plus large de nous-mêmes que nous pouvons ensuite remonter à la lumière, sur terre, debout, pleinement vivantes. Et respirer la vie !

 

Pour vous accompagner , une carte du "Jeu de Beauté".

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin / Énergéticienne / Formatrice / Créatrice intuitive d'objets d'intention / Auteur.... heureuse !

A partager autant que vous le souhaitez, en totalité, en mentionnant le nom de l'auteur Caroline SIMON. Vous aimez ? Partagez les publications et merci pour le " j'aime" 😊

Lire la suite 1 commentaires

Louve y es-tu ? 5 avril 2018

Bonjour les beautés sauvages !

 

Un petit mot du jeudi matin pour vous donner mon ressenti du jour. La louve rode ... autour et en nous. Et avec elle, c'est un appel très fort de la femme sauvage en nous. La sentez-vous ? La nature vierge est son territoire de prédilection, son espace vital n'est pas négociable, sa liberté non plus. Dans quel état est votre liberté d'être, votre espace personnel ? Cet archétype puissant est porté notamment par la déesse Artémis, déesse de la lune et de la chasse. Avec Artémis, c'est libre ou rien, elle ne compromet pas avec cela ! Elle ouvre des espaces inexplorés avec sa vaillance et son désir instinctif, elle court, elle saute, elle écarte ce qui l'empêche d'accéder à son mouvement de femme libre. Elle s'affranchit seule de ce qui l'entrave. C'est une courageuse qui fait craquer les masques de séduction manipulateurs, fait voltiger les compromis qui nuisent à l'intégrité, du corps notamment. Profondément indépendante, elle nous propose de regarder où se situent dans notre vie ou nos comportements, les schémas obsolètes de soumission ou de timidité à vivre, ou au contraire la non acceptation de notre part vulnérable, émotionnelle  et réceptive.  Car avec elle, c'est l'audace, le courage, l'ardeur féline qui priment et respirent en nous. Lorsque cet archétype nous habite profondément ou nous visite, attention, ça déménage dans les chaumières !!! Préparez-vous à vivre votre nature insoumise et rebelle,  non domestiquée, à hurler de votre cri de louve à la lune. A sentir votre corps se déployer, demander à bouger, à danser, à courir, à se sentir VIVANT. Avec Artémis, il y a comme une rage de vivre maintenant et tout de suite. Il y a une urgence de la vie. Alors, mes chères déesses, honorez -la en vous, sentez son énergie farouche vous traverser comme un jaillissement de vie brute et sortez courir avec votre louve. C'est bon pour vous. C'est bon pour votre énergie vitale. C'est bon pour votre enracinement. C'est bon pour la sororité et pour les femmes de la Terre.

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin.

https://www.essencedimage.fr

 

Artiste énergétique intuitive.

https://www.essencedimage.fr/le-chaudron-des-merveilles/

 

Animatrice et créatrice du "Jeu de beauté".

 

Auteur : https://www.facebook.com/lespetiteshistoiresdelafilleauxcheveuxorange/

 

A partager autant que vous le souhaitez, en totalité, en mentionnant le nom de l'auteur Caroline SIMON.  Vous aimez ? Partagez les publications et merci pour le " j'aime" :)

Lire la suite 0 commentaires

Perséphone prépare sa remontée à la lumière - 12 mars 2018

Bonjour les beautés célestes 💫,

 

Nous abordons la phase pré-nouvelle lune ! On se déleste, on s'épure, on s'allège, on lâche, on suit le mouvement, même si ce n'est pas celui que l'on avait prévu 😉 !!! L'eau est tellement forte en ce moment qu'il ne sert à rien de résister (comment résister à un tsunami ?).  Je note dans mes consultations qu'il y  a pas mal de corps qui souffrent depuis 15 jours, des personnes chères à nos cœurs qui nous quittent (paix à leur âme), des pages qui continuent de se tourner, parfois tout en même temps.  Soutien d'amour aux lumières qui foulent courageusement le chemin de beauté. Il y a aussi une joie profonde qui pousse en nous comme la sève qui gorge les bourgeons tout neufs. Plus que jamais, connectez-vous à la terre, à la nature et au soleil si vous en trouvez 🌞☀️.

Dans quelques jours, nous célébrerons l'équinoxe de printemps. Le jour et la nuit s'équilibrent dans une danse joyeuse. Perséphone, reine du monde souterrain, est dans ses derniers préparatifs. Elle range, elle trie, elle jette, elle remet de l'ordre avant de remonter à la surface, chargée des trésors qu'elle a rencontrés sous terre ces 6 derniers mois. Cette sublime facette du féminin, complexe car duale, souvent méconnue, remonte en nous toutes, et va vivre les prochains 6 mois sur terre. Un nouveau cycle va démarrer pour elle, pour nous. Elle remonte les bras chargés de pépites pour les mettre en pleine lumière, les partager avec le monde et jouir de la vie. Mais avant, il reste une dernière étape : laisser derrière soi ce qui ne nous est plus nécessaire, ce qui nous plombe et nous encombre. Pourquoi cette phase est-elle si radicale, parfois douloureuse dans le cœur et le corps ? Parce que le virage demandé par notre âme n'est plus négociable. Parce que Perséphone, reine éminemment patiente, a laissé le temps du changement tracer son sillon en nous, sous terre.  A l'instar des plantules qui sortent de terre, c'est avec une force et une puissance de vie renouvelée qu'elle fait son grand retour dans la lumière. Sa joie se charge à chaque pas de sa remontée imminente. La vie pulse, intense, vibrante dans chaque pores de sa peau. Toutes ses cellules sont prêtes et cabriolent de joie.

Et toi, belle femme qui lit ces lignes qu'as-tu à offrir au monde ? De quoi es-tu nouvellement riche ? Quelle part de toi est rénovée ? Quels talents, dons, ton âme aspire-t-elle à vivre en plein lumière ?

Perséphone, est encore quelques jours dans son antre souterraine et magique. Elle peaufine les derniers détails de son grand retour et  te souffle des réponses, des évidences qui s'ancreront très bientôt. L'écouter, c'est te permettre de devenir cette nouvelle femme lumineuse et joyeuse que tu aspires à retrouver. Bientôt ...

 

Si la rencontre avec vos facettes féminines vous tente, c'est par là  ! 

 

Je vous embrasse très chères déesses !

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin.

Artiste énergétique intuitive.

Animatrice et créatrice du "Jeu de beauté".

Auteur.

 

A partager autant que vous le souhaitez, en totalité, en mentionnant le nom de l'auteur Caroline SIMON

https://www.essencedimage.fr  Vous aimez ? Partagez les publications et merci pour le " j'aime" :)

Lire la suite 0 commentaires

Célébration - 8 mars 2018

 

Bonjour Belles Femmes !

 

Une pensée vivifiante et joyeuse à toutes mes sœurs !

Célébrez-vous aujourd'hui, dans votre splendeur et votre singularité. Aimez-vous comme jamais, aimez-vous comme vous aimeriez que l'on vous aime. Couvrez-vous de mots doux et sensuels, offrez-vous cette authenticité d'être qui vous êtes, sans en répondre. Entourez-vous de soin et d'attention, donnez-vous cet amour tant désiré, là, tout de suite. Laissez jaillir du fond de vous votre âme sauvage, votre louve et laissez-lui les commandes pour une fois, sans peur de sa liberté. Abandonnez-vous au flux de la vie qui circule en vous et jouissez de vous, tout simplement.

Prenez du temps d'amour avec vous-même, du temps de beauté, de contemplation ou d'action.

Souriez-vous dans le miroir et ouvrez les yeux sur votre splendeur de femme.

Laissez couler en vous cette joie pétillante d'être en vie, d'être debout, d'être libre, d'être en marche.

Osez vous aimer telle que vous êtes.

Dansez la puissance d'être une femme debout maintenant.

Poursuivez patiemment la réalisation de vos rêves et croyez en vous plus que jamais.

Chantez la source de vie, la source d'amour infini qui vous anime et partez dans le monde avec !

Je vous embrasse très chères déesses !

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin. Artiste énergétique intuitive. Animatrice et créatrice du "Jeu de beauté". Auteur. Formatrice.

 

A partager autant que vous le souhaitez, en totalité, en mentionnant le nom de l'auteur Caroline SIMON

https://www.essencedimage.fr  Vous aimez ? Partagez les publications et merci pour le " j'aime" :) 

Lire la suite 0 commentaires

Feu de joie - 5 janvier 2018

Bon alors, j'y vais direct car peu de temps pour écrire : je sens une énergie très feu, très électrique aujourd’hui... ça promet quelques étincelles et surtout une mise en mouvement nécessaire. Depuis ce matin, beaucoup de signes dans ce sens. Qui s'amuse dans le ciel pour mettre autant de feu dans cette journée ? Si vous le savez, merci pour l'info. je m'en tiens à mes ressentis et aux multiples synchronicités qui s’enchaînent !!! La promesse de cette journée me semble une activation dynamique après une transformation (phœnix) et une libération du feu créateur (et non destructeur ) décidément très présent. Et, je vous le murmure au creux de l'oreille, cela me réjouit, car je sens très fort une nouvelle libération de la femme louve, sauvage... Alors feu de joie et hauts les cœurs !

Je vous embrasse et vous souhaite un magnifique...feu de vie, sauvage et crépitant.

Avec amour.

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin. Auteur. Créatrice d'objets connectés. Animatrice et créatrice du "jeu de beauté".

 

A partager autant que vous le souhaitez, en TOTALITÉ, en mentionnant le nom de l'auteur Caroline SIMON https://www.essencedimage.fr

Vous aimez ? Partagez les publications et merci pour le " j'aime" sur la page :)

Lire la suite 0 commentaires