Rencontre magique - 26 mai 2020

Bonjour les Beautés de la Terre,

C'est une rencontre assez magique, en plein confinement, le dimanche 19 avril. Il pleut doucement, ça sent bon la terre mouillée. Depuis un mois, j'explore quotidiennement la nature environnante. Toujours le même chemin, ou presque... Je suis seule sur la petite route de campagne, visage offert à la pluie, pluie qui a eu raison des quelques promeneurs confinés. Je savoure pleinement ce moment rare. D'un coup, au loin, j'aperçois ce que je prends au départ, pour une écorce d'arbre tombée dans les herbes hautes. Intriguée, je m'approche et découvre avec émerveillement que c'est un énorme papillon ! 15 bons cm quand même ! Là, en moi, s'agitent simultanément la peur qu'il s'envole, l'émerveillement immédiat, l'impression de vivre encore un instant magique avec la nature. C'est enthousiasmant, précieux et joyeux !

Je marche à pas de velours, sort mon téléphone pour immortaliser l'instant. D'abord de loin. Puis plus près. Il ne bouge pas. A 10 cm, je me dis qu'il dort peut-être, accroché à son herbe. Il semble que oui. Je mitraille en me sentant carrément chanceuse de cette rencontre. Puis, 20 photos plus tard, je le quitte à regret, en remerciant pour ce divin moment. Trouve son nom sur le net et comprends mon excitation et pourquoi il ne bougeait pas : c'est le plus grand papillon de nuit d'Europe.

Les photos sont chouettes, mais quand même, j'aurais tellement aimé avoir mon appareil photo... Les jours suivants, même balade. Il est parti.

Le 23 avril, soit 4 jours plus tard, la balade me mène toujours au même endroit. Exceptionnellement ce jour là, j'ai pris mon appareil photo en souhaitant très fort revoir MON papillon. La balade est émaillée de rencontres imprévues, de discussions avec des inconnus sympas, une nature abondante qui s'offre à mes yeux. Mon regard est happé par des fleurs magnifiques, tellement, que je manque de passer à côté de lui.

Car il est là, 5 petits mètres plus loin que la première fois.

Je n'en reviens pas, l'univers entend tout !

Toujours à pas feutrés, je m'approche. Prends le temps. Remercie Gaïa, mes guides, l'univers et ma chance infinie.

Et prends en photo tranquillement ce somptueux Paon de nuit.

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice holistique du féminin et du masculin/Énergéticienne/Éco-créatrice d'objets d'intention/Semeuse de Beauté/Auteur...heureuse !

Lire la suite 0 commentaires

La nature, mon nouveau bureau - 16 avril 2020

Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON
Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

La balade du 15 avril m'a offert mille petits et grands trésors que je vous partage ici et aussi en photos au fil de la semaine.

Au début du confinement est monté en moi cette envie irrépressible d'aller en forêt tous les jours. C'était viscéral et brut, non négociable, un puissant élan de survie. Sur l'instant, j'ai pensé que c'était une manière de me sentir un peu libre, comme une réaction émotionnelle forte face au confinement imposé.

4 semaines après, je crois que c'est juste un accélérateur temporel de mon âme qui me mène au bon endroit quotidiennement. J'y trouve la paix, la beauté, la vie, le mouvement, les couleurs, la musique, le soleil, la liberté, la simplicité, l'équilibre, le lien, l'émerveillement permanent, la découverte, l'apprentissage.

Il y a 6 ans, mes balades en forêt pendant la semaine me faisaient culpabiliser. Le mental disait : "tu as du travail, pas le temps de se balader !!!!" Or, à  chaque fois que je contrais l'injonction étouffante et castratrice,  je revenais ressourcée, les idées claires, des nouvelles idées dans le cœur et la tête et même des trouvailles de toute beauté pour mes créations à venir. Un jour, j'ai décidé d'intégrer les balades dans mon travail, comme faisant partie intégrante de mon temps de travail. Abandon immédiat de la culpabilité. Réorientation de ma vision du travail. Libération. Grand pas.

Depuis le confinement, c'est amplifié. Comme si mon âme me soufflait une direction dont je ne mesure pas encore tous les contours.

Voici néanmoins quelques pistes en vrac : 

 

1 - On dit qu'il faut 21 jours minimum pour installer une nouvelle habitude, déprogrammer son corps et reprogrammer le nouveau (dans l'hypothèse où on laisse l'élan se manifester dès le départ, sinon c'est plus long). 21 jours pour ne plus être tentée de revenir en arrière, pour en mesurer les bénéfices durablement. Et bien je crois que ce principe est en cours pour tous. Si je regarde ce que je fais depuis mi- mars, c'est ce parcours quotidien dans la nature. Mon corps sait, mon corps guide.

 

2 - Tous les jours je vois la nature se déployer, grandir, s'ouvrir. Un ravissement pour les sens. La vie. Marcher à pas de velours comme une panthère, pour être discrète, la moins bruyante possible. Se faire oublier des habitants de la forêt.... Ne pas déranger. Bon OK, je suis en rose, pas le meilleur camouflage du monde (rire !!!). J'ai l'impression d'être sur une piste aux trésors sensorielle : j'observe, je sens, j'écoute, je goûte, je touche.


3 - Tous les jours depuis 4 semaines, je prends le même chemin. Au départ, la peur de m'ennuyer. Et puis, la surprise : ce n'est pas du tout ennuyeux, au contraire. C'est comme un Time-lapse au ralenti. Paradoxal ? Non, juste, la vraie vie de la nature, l'éloge de la lenteur ou plutôt du rythme vrai. Ces petites boules au creux du houx... Fruits ou fleurs ?  J'attends... Demain ou dans 3 jours j'aurai la réponse. De visu. Pas sur le net. Juste à attendre. Plaisir d'être enseignée par Gaïa dans ce rythme naturel. Ça tombe bien, le confinement me l'offre sur un plateau. Et c'est pas fini.

4 - Témoigner de cette beauté naturelle est un plaisir infini depuis très longtemps. J'ai toujours rêvé d'avoir un appareil photo dans les yeux pour capter l'instant magique, la couleur sublime, la lumière... Alors je fais des photos, simplement, sans formation aucune, ne cherche pas à magnifier la nature (elle l'est) ou à l'optimiser pour des raisons esthétiques et artistiques. C'est très tentant... Mais non. Juste montrer. D'ailleurs, c'est cette envie, associée à mon engagement écologique, qui a poussé la naissance de la série de photos "J'ai des choses à dire..." en octobre 2019 ainsi que la rubrique "Nouvelle Terre" de mon site. Ma contribution à la beauté de la Terre.

 

Voilà pour aujourd'hui les Beautés de la Terre. Gaïa nous offre des clés de vie puissantes et remet en perspective notre place. Ce que nous en ferons dépend de chacun, de nos choix actuels et futurs.

 

Mille tendresses à toutes les Beautés de la Terre, à toutes les Gardiennes et Gardiens de Gaïa.

Pour vous accompagner, une carte du Jeu de Beauté tirée lors d'un cercle de femmes la semaine dernière.

Love

 

Caroline SIMON                                                

Accompagnatrice holistique du féminin et du masculin / Énergéticienne / Éco-créatrice d'objets d'intentions / Semeuse de Beauté/ Formatrice/ Auteur.... heureuse

Lire la suite 0 commentaires

Un petit pas de plus pour la liberté - 13 avril 2020

Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON
Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

J'espère de tout cœur que vous tenez le coup. Aujourd'hui, je choisis de vous parler de liberté avec un ton plus léger, quoique ... Depuis le début du confinement, j'en explore les contours. Et il y a matière à explorer. Bien que nous vivions dans un pays qui arbore fièrement sur chaque fronton de mairie les 3 piliers de la république, il est clair que ma génération vit pour la 1ère fois peut-être , la privation de liberté. Comment vous dire ? Passée la 1ère semaine pendant laquelle j'ai tourné chez moi comme une lionne en cage, puis la 2ème  où j'ai couru dans la forêt comme si ma vie en dépendait, il a bien fallu trouver une manière de traverser la privation. Un mois après, je peux dire que je gère à peu près. Ça dépend des jours, rien n'est acquis.  Montent en moi des envies de révolte. Oui, ça arrive. De plus en plus d'ailleurs. Bref...J'essaie de canaliser comme je peux.

Alors, je me concentre sur ce que je peux libérer en moi. Et ce qui arrive est étonnant et jubilatoire. Allez, on met  un peu de légèreté les amis ? OK. Je vous emmène dans ma nouvelle liberté du moment !

Je fais partie des filles aux cils longs mais très clairs. Résultat, quand tu te maquilles, tes yeux doublent de volume. C'est bôôô ! Par contre, les jours sans mascara, tous les gens que tu croises te disent : "t'as l'air fatiguée non ?" Pénible. Alors toi, forcément, tu cherches à avoir bonne mine. Et voilà un joli petit piège qui se referme sur toi depuis l'adolescence : l'obligation du mascara pour "optimiser" ton image de toi. Bon, ça fait belle lurette que j'ai fait sauter l'injonction mais ça ressort de temps à autre. Autant vous dire qu'en ce moment, je m'en fiche allègrement ! Comme quoi ...

On continue ? Dans un registre un peu différent, ces dernières années, à chaque fois que je regardais  mon soutien-gorge avec des envies de l'envoyer valdinguer, je me disais : "tiens, toi, t'as un carcan intérieur qui va sauter !", comme un indice de mon corps qui m'informait. Et d'ailleurs, impossible dans ces moments de libération de supporter ledit soutien-gorge. Là aussi, ces dernières années, j'en porte beaucoup moins, voire très peu l'été. Mais il restait une étape et pas des moindres.

Il y a 2 jours, partie en balade au soleil dans mon petit bois, je sens un bien-être général, sensoriel, corporel... presque parfait, si ce n'est mon soutien gorge qui me serre un peu. Je suis en débardeur, pas moulant mais pas non plus si large. L'idée de liberté monte. Je négocie un peu avec moi-même et enlève l'intrus dix mètres plus loin en marchant et le range dans mon sac à dos. Pas de marche arrière possible. La sensation est délicieuse. Mais pas si simple à assumer. Les tétons se voient un peu à travers le coton. Tu me diras, est-ce que les écureuils et les merles sont sensibles à ça à Uriage ? Pas sur (rire). J'ai eu du bol, j'ai croisé... personne. Me suis interrogée. Socialement, cette idée qu'une poitrine de femme est plus jolie, remontée, pushée, augmentée, arrondie et surtout avec téton bien masqué ... t'enferme là aussi dans un piège sur l'image de soi. Pourquoi aujourd'hui est-il si difficile d'accepter sa poitrine telle qu'elle est  ? D'autre part, le téton doit rester bien caché derrière l'épaisseur des rembourrages, sinon c'est "visible donc provoquant". Et voilà. Le piège encore.

Alors, les Beautés de la Terre, aujourd'hui, accompagnée de mon Artémis intérieure,  magnifique déesse, archétype de la femme sauvage, j'ai fait une chose profondément libératrice : j'ai attrapé mon carcan à 2 mains et l'ai remercié.  Puis je suis sortie sans soutien-gorge, dans la vie,  j'ai marché au milieu de la route, seule, cheveux dans la brise, bras écartés, cils non maquillés papillonnants dans le soleil, seins libérés, sourire accroché aux lèvres, nez frémissant aux mille odeurs printanières.

Et j'ai ressenti une immense et nouvelle liberté.

 

Mille tendresses à toutes les Beautés de la Terre. Et courage.

Pour vous accompagner, une carte du Jeu de Beauté tirée lors d'un cercle de femmes la semaine dernière.

Love

 

Caroline SIMON                                                

Accompagnatrice holistique du féminin et du masculin / Énergéticienne / Éco-créatrice d'objets d'intentions / Semeuse de Beauté/ Formatrice/ Auteur.... heureuse

Lire la suite 1 commentaires

Pleine Lune du 9 mars : 2ème effet kisscool - 3 mars 2020

Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON
Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

Cela fait un bout de temps que je n'ai pas écrit, bien absorbée par les multiples défis de ce début d'année. 2020 est une grande année de transformation personnelle et collective. Et on y est . Et sur plusieurs plans sinon on s'ennuierait presque (joke !).

La Pleine Lune du 9 mars arrive. J'en sens déjà l'énergie. Qu'avez-vous planté comme nouvelle graine autour du 23 février lors de la nouvelle Lune en Poissons, ou plus exactement quelques jours après, lorsque le 1er croissant de Lune est apparu dans la nuit ?

Il se peut qu'un bout de réponse arrive maintenant, soit pour vous encourager et récolter, soit pour vous montrer ce qui reste à intégrer et guérir en vous pour cheminer. Nous clôturons avec les Poissons l'année astrologique, dans un signe d'eau. Cela peut donc être les "grandes marées émotionnelles", le déluge si l'on ne met pas un peu de rationalité dans tout cela.

Et c'est bien le défi de cette Lune : démêler les nœuds de nos émotions pour pouvoir passer à une autre phase de vie (bientôt avec le Bélier) sans emmener avec nous nos vieux dossiers karmiques. Il se peut que vous ayez la sensation que la puissance de vos émotions soit au-delà de vous, comme si cela concernait plus grand que votre personne. C'est normal, car avec les Poissons, nous touchons au collectif, et donc aux émotions collectives. J'entends non stop dans les consultations et discussions, ces notions de bouffées anxiogènes, de peurs viscérales, anciennes ... Tout remonte pour être regardé, transmuté, classé.

Quelle est la clé ? Comme souvent, mais particulièrement en ce moment, c'est l'amour.

 

Exemple concret :

Lors des derniers cercles de femmes, nous avons plongé dans nos polarités féminines et masculines, mettant en avant nos représentations intérieures à travers les constellations archétypales. Je les anime mais pas que. Car l'univers me met au travail dès la préparation en amont, pendant les cercles et après. Et ce fut fort. Dans le cœur et dans le corps. Violent même. Le soir même, je déclenchais à nouveau une fulgurante rage de dent dans les racines (non visible). 3 nuits blanches, un passage chez SOS médecin la nuit,  avant de retrouver un peu de calme. Whaouuu...

En janvier, suite à un  cheminement intérieur que je vous avais partagé (lire les 3 articles ), j'ai ré ouvert mon espace pour accueillir les Nouveaux hommes. Qui ne viennent pas. Ce sont leurs femmes qui achètent des bijoux, offrent des consultations. J'observe le processus en cours.

Et depuis, je vois autour de moi et je vis des tas d'expériences pas très chouettes, qui me bousculent. Car travailler avec les Nouveaux Hommes est certes une décision et un pas important. Et j'aurais pu me contenter de cela. Mais l'expérience n'était pas allée au bout. Car, s'il est évident que le masculin sacré est à l'honneur cette année, cela signifie que nous allons toutes et tous nous confronter à nos représentations intérieures de cette polarité.  

Alors qu'en est-il de mon masculin intérieur.  Et le votre ? Comment l'activer en soi sans risquer de copier l'aspect prédateur, autoritaire, abusif, dominant ou fuyant qui est l'archétype ombre de l'homme? 

Je crois, qu'un bout de moi pourrait tout simplement le remettre dans sa boîte, fermer le couvercle et l'oublier. Oui mais non. Car il est temps d'affronter les ombres et de les  transformer afin de mobiliser enfin ce nouveau masculin. 

C'est lors d'une balade en forêt aujourd'hui que la pensée a jailli. Pacifier le masculin intérieur, lui offrir un bain d'amour, pour irriguer les parties gelées en moi et les revivifier. les réhabiliter. L'émotion messagère fut forte mais juste.

Je vous engage donc à observer en vous vos peurs ou autres émotions et de leur offrir une caresse d'amour. Comme si vous consoliez un enfant blessé. C'est dans ce bain d'amour que les parties gelées de notre cœur  seront reconnues, réveillées, pacifiées et activées.

C'est grâce à l'irrigation d'amour en soi que nous pacifierons notre masculin intérieur et donc nos relations extérieurs. C'est aussi grâce à cela que les femmes se lèveront et marcherons leur chemin de beauté dans le monde. Visiblement. Sans peur.

 

J'ai écris cet article au soleil, assise sur un bout de rocher, à côté de mes amis de sagesse, les nobles arbres, qui décidément, sont très présents.  

Pour vous accompagner, une carte du Jeu de Beauté, tirée pendant le dernier cercle.

 

Belle semaine les Beautés de la Terre !

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice holistique du féminin et du masculin / Énergéticienne / Éco-créatrice d'objets d'intentions / Semeuse de Beauté/ Formatrice/ Auteur.... heureuse 

Lire la suite 0 commentaires

Jour 31 : vers un nouvel élan du féminin sacré

Illustration de www.woodandstorm.fr
Illustration de www.woodandstorm.fr

Bonjour les Beautés de la Terre

 

Je l'ai fait !!!! En ce jour de célébration du féminin sacré et de Samain, je célèbre avec vous 31 jours de publications !!! 31 jours d'accouchement, d'engagements exprimés, de rêves en cours de concrétisation, d'expression de soi, de nouveautés, d'acceptation du chaos pour mieux retrouver l'équilibre. 31 jours de création de mes visions.

Une fois de plus, je suis émerveillée. Ce qui était au départ un petit défi parti d'une simple discussion (merci Léo ! ), s'est transformé en une série de naissances. Alors forcément, aujourd'hui, c'est une grande joie qui m'anime. Celle de la vie, du partage, du bonheur d'oser être soi, à fond !

 

Voilà une petite synthèse de ce mois fécond et totalement créatif . Mon âme, mon corps et mon cœur sont en jubilation !

C'est beau une naissance !!!

 

 

 

  1. Lancement d'une rubrique entière "Nouvelle Terre" sur le site, et des prestations associées.
  2. Lancement du cycle de photos "j'ai des choses à dire" témoignage de la beauté de la Terre et de ses habitants.
  3. Lancement du réseau de femmes éco-créatrices "Les Semeuses de beauté"
  4. Présentation de 2 nouvelles prestations énergétiques "Des ruches et des abeilles heureuses ! "et "Des lieux de vie intègres"
  5. Lancement d'une nouvelle rubrique "Le Chaudron Beauté des Déesses" et ses recettes de beauté bio-éthiques.
  6. Plus de 10 articles publiés sur les énergies, la magie, la Lune, la vie, les archétypes féminins, les pierres, la Terre ...
  7. Création et animation d'un nouvel atelier sensoriel "J'habite mon corps" et avec, création de 10 nouvelles cartes du "Jeu de Beauté".
  8. Nouvelle soirée des Déesses programmée
  9. Pour la 1ère fois,  2 cercles de femmes  animés sur le même thème, et pas des moindres : "la femme sexuelle qui active son désir la désirante".
  10. Création d'une nouvelle baguette de magicienne de la Terre et d'un nouveau style de bijou de célébration des lignées féminines (dont je vous parle très vite).
  11. Beaucoup d'échanges d'idées, de collaborations, de synchronicités dont une qui me tient particulièrement à cœur avec Wood&storm, dont vous pouvez découvrir l'univers magique ici. Merci à Valentine et Loan, ma fille chérie.
  12. Et enfin, des rencontres précieuses et magiques avec les animaux guides. Merci.

Alors oui en ce jour de célébration du féminin sacré, je pourrais vous parler de rituels, de rêves pendant des heures, et c'est essentiel de rêver car les rêves portent les graines de nos réalisations de demain si on les prends un peu au sérieux ;)  Mais j'ai une envie plus grande encore, c'est de vous inviter à porter votre attention sur la manifestation concrète de la beauté de vos visions intérieures. Pour les faire exister dans la matière. Car vos visions sont de précieux bébés à accoucher avec la complicité bienveillante de la Terre.

Alors n'attendez plus et entrez dans la danse !

 

Belle journée amies magiciennes !!

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin/Énergéticienne/Créatrice d'objets d'intention/Semeuse de Beauté/Auteur.... heureuse

Lire la suite 0 commentaires

Pluie de cadeaux - 25 octobre 2019

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

Oui il pleut abondamment en ce moment et non je ne vais pas vous parler de météo. Bien que mon petit doigt me dise que dans les années à venir, ce sera malheureusement un thème central et incontournable.

Aujourd'hui je vous parle d'un flux de vie, celui de l'abondance. Ces derniers temps j'ai reçu littéralement une pluie de cadeaux, tous plus touchants et sincères les uns que les autres. Ce n'est pourtant pas mon anniversaire mais tous ont été offerts avec le cœur. Gratitude infinie à toutes ces adorables personnes qui prennent soin de moi. Prenons un exemple léger :

Je ramasse régulièrement des plumes pour les créations du Chaudron des Merveilles. Parfois, j'en trouve des majestueuses, rares. Mon premier ressenti est une joie d'enfant qui a trouvé un trésor précieux, unique, rare. Émerveillée je suis. Il y a comme un état d'amour avec la plume. Puis, vient le moment où je sens que je vais devoir me séparer d'elle car elle va partir sur un objet d'intention chez une nouvelle gardienne. Et là, au fond de moi s'active une sorte de peur : Et si je n'en trouvais plus jamais de si belle, de si puissante ! Je négocie parfois quelques jours avec moi-même pour transformer cette "peur" et laisser partir... Ce fut le cas récemment.

Or, ces 15 derniers jours, j'ai reçu 3 cadeaux rares : une plume de condor et 2 plumes de grands rapaces (probablement des aigles). Et là, je ne peux que constater que la vie est généreuse (vous aussi les belles âmes Valentine, Loan, Karine, Géraldine, Hervé, Emilie, Camille... !!!) et offre ce qu'il y a de mieux lorsqu'on fait circuler l'abondance. Remplacer la peur de manquer par le flux de l'abondance n'est pas chose aisée. Car cela demande une foi en ce flux naturel, une foi dans le fait que la vie va nous apporter ce qui est bon pour nous, au bon moment.

Cette histoire de plumes est transposable. Je pourrais d'ailleurs vous conter des tas d'autres histoires vécues, chacune étonnante dans sa chronologie.

Au fond, tout cela nous parle d'engagement. Plus je m'engage, plus je noue des liens forts, plus mon être danse de ce pas de 2, et plus il est difficile de se détacher. Mais c'est dans ce paradoxe que se cache la beauté et la force de ce flux.

L'autre aspect de l'histoire, et pas des moindres, est de savoir recevoir les cadeaux, la gentillesse, le don, l'offrande, le cœur, l'amour, l'aide, tout. Ces dernières années, je peux dire que ce fut un réel apprentissage.

Car l'ultime cadeau derrière cette pluie réparatrice et abondante est l'ouverture du cœur et l'amour.

 

Pensées d'amour pour mon fils qui fête aujourd'hui ses 18 ans.

 

A bientôt Les Beautés de la Terre .

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin / Énergéticienne / Créatrice d'objets d'intention / Auteur/ Semeuse de beauté.... heureuse !

Lire la suite 0 commentaires

Artemis la femme sauvage - 17 octobre 2019

Jour 17 : Artémis la femme sauvage

 

Bonjour les Beautés de la Terre

 

Aujourd'hui je vous partage une intense vibration. Celle de la musique de Lindsey Stirling associée à la puissance de l'archétype féminin de la femme sauvage incarnée par la Déesse Artémis en nous.

Je suis l'évolution de cette musicienne particulière depuis des années. Initialement, son côté fée sautillante et espiègle me plaisait beaucoup... Hier soir, en visionnant "par hasard" les images de son clip, mon ventre a vibré. C'est la première fois que je la vois dans ce registre plus profond, ancrée à la terre, à la grotte. Je vous laisse découvrir dans la vidéo.

Les images sont d'une beauté ... Merci Lindsey de nous offrir cette ode à la femme sauvage, indomptable, libre en nous et si belle.

La femme connectée à sa nature sauvage, à son clan, comme la déesse Artémis, hurle à la Lune ses cris de louve et de femme guerrière dans ce monde en mouvement, hurle son appétit de vivre, hurle son désir de recontacter sa vulnérabilité en sécurité, hurle son ras-le-bol du saccage de notre planète et de ses habitantes, hurle ses aspiration à une paix nouvelle, une Nouvelle Terre respectueuse de chacune, hurle ses revendications d'intégrité physique, émotionnelle, psychique, hurle sa liberté d'être qui elle est, dans ses rythmes, dans ses va et vient, dans ses peurs et ses joies, dans son côté louve, dans sa jouissance, hurle aujourd'hui pour ne plus avoir à le faire. Pour que la liberté ne soit plus un questionnement sans cesse piétiné, ni un doute insidieux qui muselle la parole de vérité mais bien un état d'être, une évidence, quotidienne.

Alors, quand les artistes participent de cela, on ne peut que partager et remercier.

 

Pour que les femmes debout, rayonnent et agissent dans le monde avec leur cœur et leurs talents.

Pour être vivante, créative, autonome, joyeuse, ancrée... habiter pleinement votre corps de femme, vous sentir chez vous en vous. Libre.

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin / Énergéticienne / Formatrice / Créatrice d'objets d'intention / Semeuse de Beauté/Auteur.... heureuse !

 

https://www.youtube.com/watch?v=VsN7E35LpJE

Lire la suite 1 commentaires

Une lumière dans la nuit - 1er octobre 2019

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

Lundi soir, dans le ciel de cette fin septembre bien chaotique (Lunaison Vierge), la magie a opéré une fois de plus. Perchée en équilibre au dessus de la montagne, la virgule lunaire m'a éblouie de sa beauté mystérieuse. Ce premier croissant de Lune apparaît dans le ciel quelques jours après la nouvelle Lune (28 sept). Comme un nouvel espoir , une nouvelle lumière après le noir insondable de la nuit. C'est à ce moment que nous sommes invitées à poser une intention pour la lunaison à venir. Je me suis entendue dire à plusieurs reprises en consultation que certaines d'entre vous traversaient en ce moment une sorte de nuit noire de l'âme. Une dilution, une déstructuration de l'être (ou plutôt de la construction psychique, de l'égo). Oui, il se peut que des édifices intérieurs s'écroulent. Ce passage, qui peut durer un certain temps, est très inconfortable et déroutant mais signe un changement majeur de cap. Comme un rendez-vous avec soi programmé depuis des vies et des vies parfois, ce moment nous oblige à plonger au cœur de l'être, sans concession, et à y rester. S’asseoir dans son obscurité et se laisser transformer en profondeur, au cœur de sa terre bienveillante et berçante.  C'est un passage quelque peu abrasif mais oh combien nécessaire pour se ré-axer et se remettre sur son  chemin. Il n'y a rien à faire, juste laisser faire le processus, qui, lorsqu'il sera terminé, vous fera remonter à la surface de vous-même complètement régénérée et transformée, les idées plus claires, le chemin dégagé, l'élan et la force de vie activés. Comme une seconde naissance qui rend plus clairvoyante, plus vivante, plus tout.

Alors, si vous vous sentez un peu dans cette énergie, n'ayez crainte. Au fil de la lunaison, la vie va refaire surface en vous. La lune vous invite à suivre son mouvement ascendant jusqu'à la pleine Lune (13 octobre). Nourrissez-vous de cette lumière douce du féminin qui s'éclaire petit à petit en vous. Demandez de l'aide à la Lune, c'est une puissante magicienne dans notre ciel. Elle accompagne les femmes depuis toujours. Son cycle nous informe, nous ré-informe constamment. Et avec elle, le cœur des femmes s'ouvre.

Bonne nouvelle Lune en Balance les Beautés de la Terre.

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin/Énergéticienne /Créatrice d'objets d'intention/Semeuse de Beauté/Auteur...heureuse !

Lire la suite 0 commentaires

La voix des sorcières - 4 septembre 2019

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

Comment allez-vous en cette rentrée bien intense encore ? Le mot est faible hein ? Nous sommes en phase de nettoyage, purification, organisation concrète de notre vie, épuration des relations, du mental. Les éclipses de l'été, et d'une manière générale, l'année 2019, pousse dans un sens très fort : la prise en compte non négociable de nos besoins profonds, même s'ils ne sont pas politiquement corrects. Tout est donc passé au crible sans ménagement. L'expression qui me vient sans cesse depuis des mois est : "c'est hardcore !" Je pourrais aussi dire : c'est "hard corps", car ce que nous n'exprimons pas, voudrait bien trouver une voie d'expression quand même, et c'est le corps qui s'y colle. Je le sais, vous le savez. Alors aidons-le, écoutons-le, et prenons soin de lui, de son équilibre parfois fragile en lui offrant douceur, cocooning, repos et espace temps qualitatif. Je vous entends marmonner que c'est bien gentil mais peu compatible avec l'amoncellement de choses à faire à la rentrée. Hummmm... oui et non. Il y a toujours possibilité de différer, de hiérarchiser, de choisir, de renoncer, sans pour autant procrastiner ;) Mais cela demande de mettre des limites aux exigences d'immédiateté extérieures ou aux évidences qui n'en sont pas. Vous marmonnez encore ? Je comprends mais essayez pour voir et on en reparle... Parole de sorcière ;)

En parlant de sorcières... vous le savez ou pas, j'ai lancé en 2018 la création de baguettes magiques. L'idée a surgi tel un pantin de sa boite, 4 jours après le passage de mes 50 ans. En soufflant les bougies de mon merveilleux gâteau de fée et en vivant tout plein d'autres petits détails féeriques, je me suis dit : "Une fée a une baguette magique ! "OK, je vais en créer !"

Entre le jaillissement de l'idée et la première réalisation, il s'est passé 5 mois, nécessaires pour mon cheminement et pour que l'idée trouve le bon ancrage. Et puis...

Création à nouveau bloquée pendant de longs mois ... 9 pour être précise, une gestation complète... puis l'émergence d'une prise de conscience personnelle. Je pensais créer des baguettes magiques pour des fées et donc mobiliser en moi l'énergie fée que je connais bien.

Or, une évidence a émergé dans ma tête en plein milieu d'une douche (celles qui me connaissent bien savent qu'il s'y passe de sacrées révélations !!!). J'ai admis profondément ma nature sorcière, et un dernier frein a lâché, qui bloquait l'émergence de la magicienne de la Terre. 

Une réflexion est venue avec : ces baguettes sont destinées à des sorcières (qui le savent intuitivement ou qui s'ignorent et vont le découvrir en explorant). C'est donc avec l'énergie sorcière que je vais les créer, ce qui, vous vous en doutez, est très différent. Joie immense et apaisement très profond aussi.

 

Qui sont ces sorcières modernes ? Ce sont ni plus ni moins que des femmes de la Terre, des femmes qui sont connectées à la nature et donc à leur nature profonde, sauvage, indomptable. Elles portent l'essence du féminin sacré, en lien avec la Terre/terre. 

Ce sont des femmes qui travaillent de manière respectueuses avec les plantes, les minéraux, les animaux et les différents éléments, la terre, l'eau, le feu, l'air.... Jardinières, semeuses, brodeuses, artistes, apicultrices, agricultrices, guérisseuses, parfumeuses, passeuses d'âmes, herboristes, naturopathes, sculpteures, vétérinaires, fabricantes de produits naturels etc. Impossible de toutes les citer ;)

 

Il a fallu que j'ose me positionner publiquement et sur l'estrade au micro devant tous les festivaliers et intervenants du Festival Evasion Bien-être de Chamrousse, le 14 juillet 2019 pour que le cycle de création des baguettes se réenclenche, dès le lendemain. Car comment créer des baguettes pour toutes ces jolies sorcières qui les attendent si j'ai moi-même du mal à le verbaliser publiquement. C'est chose faite ! Et comme par hasard, cette baguette est pile en lien avec l' affirmation de soi par la parole. Timing divin parfait donc, une fois de plus !!! 

 

Chaque Merveilleuse Baguette est le fruit d'un processus de création inspiré, spécifique à chaque personne et d'un élan d'amour. Chacune a un nom, un mode d'emploi et un texte canalisé. Elle porte, révèle et active la magie personnelle de sa gardienne.

Les minéraux, les plumes choisies intuitivement accompagnent et soutiennent la magie. Je vais dans la forêt, je branche mes antennes et le voyage commence... Un peu de poudre de perlimpinpin, et hop, elle se matérialise dans mes mains ! 

Les Merveilleuses Baguettes Magiques sont réalisées sur commande.

 

Voici donc la nouvelle née. Très émue de l'envoyer à sa gardienne et de vous la présenter. Je ferais un post spécial avec toutes les jolies photos.

Mille merci à celles qui attendent patiemment leur baguette depuis des mois, ça arrive !  A bientôt Les Magiciennes et belle rentrée magique.

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin / Énergéticienne / Créatrice d'objets d'intention / Auteur/ Semeuse de beauté.... heureuse !

 

A partager autant que vous le souhaitez, en totalité, en mentionnant le nom de l'auteur Caroline SIMON.

Lire la suite 0 commentaires

Bouclage des éclipses de l'été - 20 août 2019

Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON
Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

En cette semaine post pleine Lune (le 15 aout), je vous partage mes ressentis du moment. Le premier mot qui me vient est défi. Comme à chaque fois, pas de vérité absolue, ne prenez que ce qui vous parle. Les messages de cette pleine Lune sont d'abord arrivés par le corps (ressentis peu agréables de toute sorte, nausées, vertiges, blocages, douleurs incompréhensibles, maux de tête, insomnies ...), comme des avertissements de ce qui se trame dans l'invisible. Puis, nous avons pu noter une sorte de matérialisation autour du lundi 19. Je devrais dire un pavé dans la marre (joli lapsus écrit : mare/marre !!!), un putsch, un renversement, un truc inattendu du type qui brasse en profondeur. On sent bien l'impact des éclipses de l'été qui poussent à évoluer. Il nous est maintenant demandé de poursuivre et faire aboutir un changement amorcé courant mai, avec mise en point d'orgue en juillet.

Le conseil : ne bloquez pas les émotions, exprimez-les, à vous-mêmes déjà, pour ne pas les laisser vous détruire intérieurement ou les utiliser pour détruire l'autre. Une fois l'ensemble des couleurs émotionnelles parcourues, posez-vous dans votre cœur. Les mots clé sont équilibre et justesse. Puis exprimez ce que vous ressentez en partant de vos besoins. Il y a en ces jours de grande lessiveuse cosmique, un positionnement clair à exprimer, une voix, la votre, à poser. Il se peut qu'un pan de vie important se tourne (oui, encore). Pour le moment, le mental tricote encore un peu, négocie, ne donne pas sa pleine clarté... mais c'est imminent (d'où les maux de tête car un cadre de référence va sauter).

Et n'oubliez jamais que ce que vous vivez pousse l'émergence de ressources naturelles en vous. Que les clés de transformation sont là, prêtes à être activées à votre demande. La phase post Pleine Lune, paradoxalement, demande de lâcher prise. Dans quel domaine de vie vous faut-il aujourd'hui lâcher ? Quelle relation ou quel travail ? Voilà probablement où se situe le défi. Je sens une présence forte de l'aspect relationnel et plus spécifiquement de la place que l'on se donne dans la famille (au sens large), dans le couple (actuel ou ancien). L'archétype féminin qui est à l'honneur est Héra, l'épousée, la femme de Zeus, roi de l'Olympe. Héra est une reine qui œuvre en pleine lumière. C'est la femme de ... , celle qui est au côté de son mari, femme passionnément amoureuse mais aussi jalouse et colérique. Héra, en épousant cet homme brillant socialement, épouse aussi sa condition sociale et l'accompagne dans son ascension. Partenaire efficace, elle connait son pouvoir et marche main dans la main à côté de son mari, épousant le modèle patriarcal qu'elle défend ardemment, oubliant au passage la beauté du féminin sauvage, bien trop dangereuse pour le couple ou le modèle. Selon son aspect en vous (reconnu, renié, en berne ...) les défis d'Héra sont multiples : positionnement de soi, rayonnement, trouver sa place et la manifester, intégration intérieure du mariage sacré (féminin-masculin), sortir des dépendances affectives, canalisation de sa puissance et de sa colère, non dans la destruction des autres femmes qui attisent sa jalousie (Aphrodite) mais dans la construction solide de son équilibre et de sa confiance en elle, acceptation d'une sexualité naturelle et joyeuse, libre de jugements moralistes ou conventionnels, libération de la femme sauvage et des carcans éducationnels étriqués... Entre autres.

Alors, voilà, les Beautés de la Terre, la situation actuelle cache une sublime transformation positive. n'en doutez pas, même si c'est difficile actuellement. Après la traversée (et même pendant), des joyaux vont vous être offerts. J'en témoigne. Demandez le meilleur, suivez les pistes comme un chien limier, truffe à terre. Ne vous abandonnez pas au passage de ce cyclone. Un nouvel œuf de lumière, couvé amoureusement depuis des siècles, va naître. et c'est maintenant.

J'ai tiré 2 cartes du Jeu de Beauté pour vous accompagner : L'une parle d'une forme singulière de beauté à savoir regarder en toute chose, en ouvrant ses yeux et son cœur à l'inattendu, même à la pourriture car tout se transforme. Il s'agit donc d'un changement de regard. L'autre carte parle d'elle-même !!!

N'hésitez pas à partager vos ressentis ;)

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin / Énergéticienne / Créatrice d'objets d'intention / Auteur/ Semeuse de beauté.... heureuse !

 

A partager autant que vous le souhaitez, en totalité, en mentionnant le nom de l'auteur Caroline SIMON.

Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON
Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON
Lire la suite 0 commentaires