Message des guides - Pleine Lune du 2 septembre 2020 "le moment du choix "

Peinture de Christine DURAND
Peinture de Christine DURAND

Bonjour les Beautés de la Terre,

2 mois sans écrire. Mon petit tsunami perso est passé entre temps et continue sa fulgurante transformation en moi. Que du bon pour le cœur mais tsunami quand même. J'intègre mon changement de vie chaque jour. Les petits pas. Mon mental voudrait bien accélérer, mais mon corps est une vraie tortue qui clame maintenant son droit au repos. Alors j'écoute. J'ai le temps...

Au regard de mes ressentis, et des énergies que je sens particulièrement fortes en ce moment, je vous donne un décryptage de l'ambiance actuelle. Le mode de transmission change, je vais citer textuellement entre " " ce que j'entends de mes guides - je suis clairaudiente pour ceux qui l'ignorent. Prenez ce qui vous parle uniquement, car je ne peux pas tout écrire.

C'est parti... Le message que mes guides me susurrent ou me hurlent non STOP est : "vas-tu choisir la peur ou l'amour ?" Tout est résumé, mais parlons-en un peu quand même hein ! Nous sommes/vous êtes à un carrefour, personnel et collectif. Chacun de vous vit probablement un changement majeur, une situation qui lui remue les trippes et le cœur. Cela peut être au niveau de la santé, professionnel, personnel, familial, voire (et c'est le cas pour beaucoup), plusieurs aspects en même temps. De quoi nous retourner la tête : "La perte de repères est parfois totale et c'est une bonne chose en ce moment malgré l'inconfort. Car c'est une façon d'accepter le vide nécessaire, l'ouverture, une façon de réceptionner les nouveaux codes de lumière, les nouveaux axes et chemins de vie. Votre nouvelle feuille de route. Car nous sommes ré-axés en 2020".

Et pour cela, pas de demi-mesure. J'ai expérimenté et continue chaque jour à traverser cette phrase : "peur ou amour, choisis ce que tu actives, choisis ta réaction, choisis de regarder chaque situation avec l'amour ou la peur et regarde ce que cela produit". Car ce qui est proposé actuellement, tout inconfortable que ce soit, est un enseignement très fort sur l'amour véritable. L'amour de soi, dans un premier temps. Probablement le plus important et le plus difficile à intégrer car il implique de soigner ses blessures, ses manques, ses attachements excessifs, ses jugements sur soi, et par conséquent, sur l'autre. Pour se sentir plein. Pour que la relation à soi et/ou à l'autre soit libre et non attachée à combler ou réparer ou posséder ou soumettre ou dominer ou manipuler ou tout autre forme qui empêche l'amour. Toutes ces manières - et j'en oublie - d'être en lien vont être "désintégrées, explosées". Je vous l'ai dit, c'est un tournant. Il n'y a pas de retour en arrière. L'illusion perso/ collective pourrait faire croire que l'on peut stopper le processus. Non, désolée.

J'entends aussi que nous sommes "très entourés, très soutenus dans nos démarches, dans l'émergence de nos habiletés". Des personnes sont en train de recevoir "leurs codes de magie". Ce qu'ils pensaient être leur magie personnelle est en réalité amené à changer. Cela va en surprendre plus d'un/d'une.

J'ai aussi entendu que "vous êtes à la bonne place, où que vous soyez. De là où vous êtes, vous allez pouvoir manifester ce qui est juste, intègre, éthique, authentique. Vous avez été préparé(e)s depuis de longues années à cela". Whaou, c'est beau et puissant. Des phares de lumières partout.

Voilà pour le moment les beautés de la Terre. Laissez votre cœur vous guider, il sait. Suivez votre guidance intérieure, pas le chaos collectif, pas l'illusion collective à l'œuvre. Juste le cœur. Et c'est beaucoup. Et c'est important. Le discernement est une qualité qui est mise en lumière et expérimentée par tous en ce moment.

 

A vous, à nous, de choisir quel monde, quelle humanité nous voulons voir surgir de la transformation en cours. Et d'œuvrer à la création de ce monde, chacun. Pas moins.

Pour vous accompagner la magnifique aquarelle de mon amie Christine, aquarelle que j'ai emmenée dans les 2 cercles de femmes de fin août.  Pour info, les dates des prochains cercles sont sur le site ici.

Et si vous souhaitez une guidance personnelle, c'est là ! Possible à distance en visio.

Love.

 

Caroline SIMON

Médium / Accompagnatrice holistique du féminin et du masculin/Énergéticienne / Éco-créatrice d'objets d'intention / Semeuse de Beauté / Auteur... heureuse !

Lire la suite 0 commentaires

Guidance spéciale Pleine Lune Eclipse avec Le Jeu de Beauté

Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON
Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

La période continue à nous abreuver d'énergies très puissantes. La Pleine Lune éclipse (3ème éclipse en 1 mois) nous inonde de fréquences élevées et arrivera à son paroxysme le 5 juillet matin. Son impact nous accompagnera plusieurs mois. C'est inconfortable car les challenges sont multiples. Au niveau collectif, c'est toute l'année 2020 qui est marquée par une obligation de mutation profonde des structures de ce monde. Au niveau personnel, vous pouvez avoir plusieurs secteurs de vie impactés. Tenir la barre est chose mal aisée en ces temps de forte tempête. Mais ne perdez pas de vue que c'est vous le capitaine du bateau et que votre âme sait ou elle souhaite vous emmener. Alors, faites alliance, faites confiance et branchez-vous sur les plus hautes fréquences d'amour et de lumière. Je n'ai pas d'autres conseils, je me les applique tous les jours pour contrer les pensées négatives ou les peurs et garder mon cap, mon centre, ma vision. C'est un travail d'équilibriste quotidien car les pressions et les évènements inattendus, sont eux aussi quotidiens. La fatigue accumulée peut tenter de vous submerger, idem pour les émotions.

L'axe Cancer Capricorne de cette Pleine Lune est très concret et invite à trouver l'équilibre entre le cocon, la maison (Cancer) et le travail (Capricorne), entre le repos et les activités, les émotions et la rationalité, la sensibilité et la juste distance aux choses... Ne soyez pas étonnés si ça vous bouscule un peu, l'éclipse est faite pour cela : pousser le changement nécessaire. Muter. Si les épreuves sont présentes, elles sont à transcender pour en tirer l'élixir de vie, l'or caché. C'est le moment d'activer votre alchimiste intérieur. Il saura transformer les épreuves en beauté, le plomb en or, le grain de sable en perle.

 

Voici un tirage pour vous accompagner. J'utilise mon oracle "le Jeu de Beauté", création complètement magique et inspirée par la Terre-mère. Créa démarrée il y a 5 ans (une vraie tortue !!) et terminée en décembre dernier. Je cherche d'ailleurs un éditeur (message pour l'univers :)).

J'ai demandé 4 cartes (année 4) pour ce tirage.  

Mode d'emploi :

Ferme les yeux et demande une guidance pour t'éclairer lors de cette Pleine Lune éclipse. Laisse venir à toi un chiffre entre 1 et 4.

1 - tortue perle

2 - tortue ébène

3 - tortue corail

4 - tortue lagon

Poste ton chiffre en commentaire."

Réponse demain avec la découverte des cartes retournées.

 

Je vous souhaite une magnifique Pleine Lune éclipse les Beautés de la Terre.

Love.

 

Caroline SIMON

Médium/Accompagnatrice holistique du féminin et du masculin/Énergéticienne/Éco-créatrice d'objets d'intention/Semeuse de Beauté /Auteur...

heureuse !

Lire la suite 6 commentaires

Pleine Lune éclipse : le bal est ouvert !

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

Vagues, vont et viennent... Lune s'arrondit... éclipses 1 2 3 nous préparent à la transformation. Voici une lecture intuitive des énergies actuelles. Prenez si cela fait écho.

Dites, vous les sentez les vagues ? Si oui, c'est normal. C'est la pleine Lune qui commence son ballet émotionnel. Pleine le 5 juin en Sagittaire en soirée, elle se double d'une éclipse pénombrale. La première d'une série de 3, ce n'est pas rien. 3 éclipses en 1 mois. Je vous laisse imaginer ! Et comme les énergies sont intenses, et bien, c'est une mer d'émotions qui s'offre à nous. Et ça monte, et ça monte. La question est : quel scénario allons-nous rejouer ? Car pour accentuer les choses, il y a des zones de flou partout. On ne voit pas clair (éclipse), on perd son discernement, on avance en aveugle dans le brouillard. C'est d'un inconfort !!!! Le mental se perd dans son propre labyrinthe, râle, s'énerve, voudrait retrouver de la maîtrise, du contrôle, de la lucidité. Il voudrait COM-PREN-DRE. Il voudrait des CER-TI-TU-DES. Il peut même se mettre en colère, taper du poing, mince alors. Marre !

Oui, tout ça.

En préparation de cet article, depuis quelques jours, les indices arrivent : tout d'abord, j'ai l'impression que ma joie joue à cache-cache avec moi. La coquine. Un coup, elle est là. L'envie, le désir, la création émergent avec... un coup elle se planque et reste bien cachée. Et moi, je suis en panne. Et c'est fatigant ce va et vient. L'image qui me vient est une voiture qui tousse, avance un peu, toussote, s'arrête, repart en  avant d'un bond, tousse à nouveau, ralentit, repart ... Alors quoi ? Qu'est-ce qui coince ? Qu'est-ce qui est en déséquilibre ? 

Car il ne suffit pas de dire : "bon, alors maintenant, toi et moi (la joie du Gémeaux), on s'attache l'une à l'autre et pas question de prendre la poudre d'escampette." Quoique... à bien y réfléchir, c'est faisable non ? Pourquoi ne pas essayer ? Et si ça marchait ? Si on allait très profondément en nous rechercher l'étincelle de vie, la flamme, le désir ardent, le feu sacré, la foi. C'est peut-être ça qui est à réactiver ?

Pas si simple car, comme je l'ai écrit dans un précédent article, nous sortons à peine d'une crise majeure. Et je ressens depuis début mai l'impression d'une phase post-traumatique. C'est en tout cas comme cela que je l'ai nommée et reconnue pour moi. Et ça m'a libérée de l'admettre. OK. La panne étant identifiée, vient le moment de réparer/soigner. On y est. L'idée c'est d'aller (encore) nager dans le lac d'émotions, de mettre la tête sous l'eau sombre et d'aller explorer ce qui coince. On aimerait éviter cette eau sombre. Et pourtant elle recèle un trésor.

Car la vie c'est ça. Ce n'est pas lisse, ni linéaire. C'est tumultueux, c'est vivant, ça nous brasse les entrailles, ça nous renverse de surprise, ça nous plaque au sol parfois, ça nous titille et nous allume de mille lumières sublimes. C'est ça la vie. L'admettre c'est plonger dedans et nager dans le courant de ce torrent pour découvrir d'autres rivages. Refuser c'est boire la tasse sans rien apprendre et s'étouffer, lutter, s'épuiser contre une force phénoménale. L''éclipse du 5 juin qui ouvre le bal des 3 nous prépare à vivre une grande transformation personnelle (collective aussi, mais démarrons par le début !). Je ne cesse de le dire depuis des semaines : une gestation est en cours et arrive à son terme, la naissance d'un nouveau. Des décisions vont se prendre et s'acter. Des pages se tourner. Importantes pour soi. Des valeurs se transformer, des engagements se prendre...

Alors, les Beautés de la Terre, il nous reste encore quelques moments de répits avant une grande poussée en avant. L'univers nous organise le truc aux petits oignons, il nous mijote sa meilleure sauce. Et il nous mets les bons ingrédients. Tu parles, 3 éclipses, c'est comme 3 truffes. Au début c'est râpeux, c'est terreux. Mais après, une fois mélangées aux autres ingrédients et bien dosées, tu savoures ce mets délicieux comme une rare occasion, une occasion unique, un bond en avant d'évolution vers le mieux.

Le savoir (cérébral des Gémeaux) aide un tout petit peu mais le processus se traverse dans le temps avec le corps, le cœur et l'âme. Et c'est une foi testée non stop (Sagittaire) à laquelle il va falloir faire confiance. Pas une idéologie extrême ou un idéal déconnecté. Une foi profonde en soi, en la vie. Malgré le voile, malgré l'incertitude et la perte (ponctuelle) de sens et de direction. La colère peut monter. On peut en vouloir à la vie. Certes. Certains en ont bien bavé déjà. Oui mais voilà, c'est avec le cœur qu'on va devoir composer, encore et encore. Le choisir. Choisir de voir avec le cœur puisqu'on ne voit plus rien avec nos yeux humains dans les nimbes  de la lumière éclipsée.

Et allez savoir...

 

Rendez-vous le 21 juin pour la 2ème éclipse. Le bal est ouvert les Beautés de la Terre et le processus a démarré. Pour reprendre une phrase bien connue du génial livre Dune : "le dormeur doit se réveiller".

 

Alors bon réveil chères dormeuses, chers dormeurs !

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice holistique du féminin et du masculin/Énergéticienne /Éco-créatrice d'objets d'intention/Semeuse de Beauté/Auteur...heureuse !

Lire la suite 0 commentaires

Nouvelle Lune en Taureau 23 avril 2020 : On se réveille ?

Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON
Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

Nul besoin de vous redire l'aspect complètement nouveau, inédit et particulier de ce printemps. Chacun vit cette période comme il peut et c'est déjà bien.

Nous baignons dans les paradoxes incessants, les discours enflammés des uns et des autres, un discernement dans le brouillard qui côtoie des éclairs de lucidité, un émotionnel au taquet ou tellement confiné que c'en est insupportable de déni, des experts crédibles jusqu'à ce qu'ils ne le soient plus, des freins et restrictions à une liberté que finalement on explore... et j'en passe. En tout cas, une société réinterrogée sur ses bases, ses valeurs, son socle, sa vision. Pas simple mais ô combien instructif. Et ce n'est que le début.

Alors, si l'intention que vous avez est d'enfin vous poser, désolée, mais pas encore. La nouvelle Lune qui arrive jeudi 23 avril est une espèce de bombe (c'est mon ressenti, pas une vérité, en aucun cas une prédiction), un pavé dans une mare déjà pleine, un coup de foudre sur une zone déjà bien électrique, un réveil qui vous réveille. Vous voyez l'image ? Pas forcément  le 23 précisément mais plutôt la période autour, voire la lunaison entière. 

Uranus est de la partie pendant cette lunaison (je l'aime cette planète !!!) et avec elle arrive le grand vent du changement, la réforme inattendue, la nouvelle incroyable.  Bim, Uranus lance son pavé-foudre-réveil... et on est O-BLI-GÉ de faire avec. Maintenant. C'est ultra-rapide. En Taureau, "ça sent beau", ça secoue un bout de nous qui doit l'être, qui est prêt mais qui ne se lance pas. L'idée, le concept, l'envie, l'élan , l'évidence  est déjà arrivée avec le Bélier en mars mais on n'en mesure pas bien le contour. Maintenant, il nous est demandé de concrétiser, de faire passer l'idée dans la matière. De faire exister, de planter les bébés graines et de les faire grandir dans ce nouveau monde sur cette Nouvelle Terre en émergence.

Au mieux c'est la naissance d'un beau projet durable, écologique, sensible, respectueux de la terre du Taureau, un projet aligné avec la Nouvelle Terre,  une créativité avant-gardiste, un travail créatif qui est valorisé, un rapport au corps et au soin qu'on lui apporte (alimentation, hygiène de vie, rythme ...) qui change, une vision sur la consommation qui bouge, un nouvel engagement pour la nature et les animaux, un projet éducatif respectueux des rythmes de l'enfant et complètement novateur, un potager bio rêvé qui se fait enfin dans votre jardin...

Au "pire" (mais est-ce le bon terme ?) avec Uranus la Rebelle, c'est la Terre, Gaïa, qui se réveille. Pas pour punir l'humanité comme on peut le lire ici et là, mais plus comme un chien mouillé qui sort de l'eau et qui se secoue. Juste pour être mieux ensuite. Et nous, humains, nous sommes les gouttelettes d'eau qui valdinguent.

Donc pas la peine de se planquer, le chien, c'est la planète. Tout le monde y aura droit ! J'ai le sentiment que de belles vocations sont en train de naître, des réorientations professionnelles majeures, des décisions radicales  sur nos lieux et style de vie qui vont se dire, là, maintenant. Et démarrer.

Comme Uranus porte haut la flamme de la liberté, ça va nous permettre de nous affranchir de quelque chose, de nous libérer (rappelez-vous la carte du Jeu de beauté que j'ai partagée dans les 2 précédents post ! ) et de nous engager. Mummmm. Moi, j'aime. Et pourtant, j'ai un peu la pétoche quand même car Uranus ne fait pas dans la dentelle, non, non, le pavé dans la mare je vous rappelle. Vous allez vous dire : "alors là, celui-ci, je ne l'ai pas vu venir !!!" Et pourtant, il y a déjà des signes.

Mon petit doigt me dit que des indices sont sortis de la boue régénératrice du Scorpion en octobre-novembre 2019 et vont pouvoir, après le grand vent libérateur, ou l'électrochoc uranien, se manifester et s'ancrer.

Pour en avoir longuement discuté en cercles de femmes les semaines précédentes, ne cherchez pas. Vous allez être "informés", ça va pour sembler évident, comme une "impérieuse nécessité", un "jaillissement brut et lumineux" en vous, incontournable (autre carte sortie), une idée fulgurante... Bref, vous avez compris le truc. C'est LA qualité d'Uranus. Quand c'est là, dans la tête, dans le cœur et dans le mains, on avance avec. Il pourrait être tentant de résister. Mais pensez-vous que l'on peut résister à une tempête, à un coup de foudre ? Non, moi non plus. Alors allons-y les Beautés de la Terre, posons la tête et laissons nous inspirer, guider par notre magnifique planète. Pas par les peurs. Mais bien par la vie. Uniquement par la vie qui pulse partout et en chacun de vous. C'est tout le bonheur que je vous souhaite, que je me souhaite.

Aujourd'hui, la Terre m'a offert des rencontres, des odeurs, des sons, une  cueillette. Les photos arrivent ...

Belle Nouvelle Lune les Beautés de la Terre et n'hésitez pas à partager vos expériences et ressentis.

Pour vous accompagner, une carte du Jeu de Beauté, tirée à l'instant. Photo prise lors d'un voyage à Madagascar. Ces enfants, n'avaient "rien" (d'un point de vue de la société occidentale) mais avaient le principal : la joie de vivre l'instant présent !!!

Des bises terriennes

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice holistique du féminin et du masculin / Énergéticienne / Éco-créatrice d'objets d'intention / Semeuse de Beauté/ Formatrice/ Auteur.... heureuse

Lire la suite 0 commentaires

Pleine Lune du 9 mars : 2ème effet kisscool - 3 mars 2020

Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON
Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

Cela fait un bout de temps que je n'ai pas écrit, bien absorbée par les multiples défis de ce début d'année. 2020 est une grande année de transformation personnelle et collective. Et on y est . Et sur plusieurs plans sinon on s'ennuierait presque (joke !).

La Pleine Lune du 9 mars arrive. J'en sens déjà l'énergie. Qu'avez-vous planté comme nouvelle graine autour du 23 février lors de la nouvelle Lune en Poissons, ou plus exactement quelques jours après, lorsque le 1er croissant de Lune est apparu dans la nuit ?

Il se peut qu'un bout de réponse arrive maintenant, soit pour vous encourager et récolter, soit pour vous montrer ce qui reste à intégrer et guérir en vous pour cheminer. Nous clôturons avec les Poissons l'année astrologique, dans un signe d'eau. Cela peut donc être les "grandes marées émotionnelles", le déluge si l'on ne met pas un peu de rationalité dans tout cela.

Et c'est bien le défi de cette Lune : démêler les nœuds de nos émotions pour pouvoir passer à une autre phase de vie (bientôt avec le Bélier) sans emmener avec nous nos vieux dossiers karmiques. Il se peut que vous ayez la sensation que la puissance de vos émotions soit au-delà de vous, comme si cela concernait plus grand que votre personne. C'est normal, car avec les Poissons, nous touchons au collectif, et donc aux émotions collectives. J'entends non stop dans les consultations et discussions, ces notions de bouffées anxiogènes, de peurs viscérales, anciennes ... Tout remonte pour être regardé, transmuté, classé.

Quelle est la clé ? Comme souvent, mais particulièrement en ce moment, c'est l'amour.

 

Exemple concret :

Lors des derniers cercles de femmes, nous avons plongé dans nos polarités féminines et masculines, mettant en avant nos représentations intérieures à travers les constellations archétypales. Je les anime mais pas que. Car l'univers me met au travail dès la préparation en amont, pendant les cercles et après. Et ce fut fort. Dans le cœur et dans le corps. Violent même. Le soir même, je déclenchais à nouveau une fulgurante rage de dent dans les racines (non visible). 3 nuits blanches, un passage chez SOS médecin la nuit,  avant de retrouver un peu de calme. Whaouuu...

En janvier, suite à un  cheminement intérieur que je vous avais partagé (lire les 3 articles ), j'ai ré ouvert mon espace pour accueillir les Nouveaux hommes. Qui ne viennent pas. Ce sont leurs femmes qui achètent des bijoux, offrent des consultations. J'observe le processus en cours.

Et depuis, je vois autour de moi et je vis des tas d'expériences pas très chouettes, qui me bousculent. Car travailler avec les Nouveaux Hommes est certes une décision et un pas important. Et j'aurais pu me contenter de cela. Mais l'expérience n'était pas allée au bout. Car, s'il est évident que le masculin sacré est à l'honneur cette année, cela signifie que nous allons toutes et tous nous confronter à nos représentations intérieures de cette polarité.  

Alors qu'en est-il de mon masculin intérieur.  Et le votre ? Comment l'activer en soi sans risquer de copier l'aspect prédateur, autoritaire, abusif, dominant ou fuyant qui est l'archétype ombre de l'homme? 

Je crois, qu'un bout de moi pourrait tout simplement le remettre dans sa boîte, fermer le couvercle et l'oublier. Oui mais non. Car il est temps d'affronter les ombres et de les  transformer afin de mobiliser enfin ce nouveau masculin. 

C'est lors d'une balade en forêt aujourd'hui que la pensée a jailli. Pacifier le masculin intérieur, lui offrir un bain d'amour, pour irriguer les parties gelées en moi et les revivifier. les réhabiliter. L'émotion messagère fut forte mais juste.

Je vous engage donc à observer en vous vos peurs ou autres émotions et de leur offrir une caresse d'amour. Comme si vous consoliez un enfant blessé. C'est dans ce bain d'amour que les parties gelées de notre cœur  seront reconnues, réveillées, pacifiées et activées.

C'est grâce à l'irrigation d'amour en soi que nous pacifierons notre masculin intérieur et donc nos relations extérieurs. C'est aussi grâce à cela que les femmes se lèveront et marcherons leur chemin de beauté dans le monde. Visiblement. Sans peur.

 

J'ai écris cet article au soleil, assise sur un bout de rocher, à côté de mes amis de sagesse, les nobles arbres, qui décidément, sont très présents.  

Pour vous accompagner, une carte du Jeu de Beauté, tirée pendant le dernier cercle.

 

Belle semaine les Beautés de la Terre !

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice holistique du féminin et du masculin / Énergéticienne / Éco-créatrice d'objets d'intentions / Semeuse de Beauté/ Formatrice/ Auteur.... heureuse 

Lire la suite 0 commentaires

Changement, restructuration, élan, action - 6 février 2020

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

La prochaine Pleine Lune approche et nous sommes dans son énergie. Les changements vont très vite en ce moment, vous l'aurez peut-être remarqué. Et comme Uranus s'amuse comme un foufou dans le ciel, c'est rapide, incisif, soudain, inattendu et ça vient de l'extérieur. Une vérité implacable, nue, déshabillée de toute fioriture, de toute illusion. Un peu comme la foudre qui tombe et nous allume là où c'est nécessaire. Car ça l'est. Nous sommes dans une année de profonde mutation, de restructuration. Oui mais alors, posons-nous la question de nos structures (internes et externes). Sont-elles saines ou sont-elles appuyées sur des béquilles branlantes issues du passé ? Tout est là. Nos béquilles nous sont actuellement enlevées. Cela peut paraître violent (et ça l'est peut-être pour certains d'entres vous) mais il me semble que nous sommes prêts à le vivre, à le traverser, nous en avons la ressource. Certains parmi vous ont peut-être enlevé eux-mêmes leurs béquilles avec courage, ont fait des choix audacieux, des choix de cœur. Bravo. Cela n'empêche pas certaines peurs mais au moins, on pose les bases de la vie que l'on souhaite profondément en nous. Et même si le décalage sociétale est abyssal, je crois que c'est sain et positif. Et que c'est la vie, tout simplement. Car une vie nourrissante et enthousiasmante est nécessairement en mouvement permanent. Lutter contre, c'est lutter contre l'essence même de la vie.

Je vous partage tout cela car je sens de nouvelles énergies émerger. Ne nous mentons pas, les changements en cours sont immenses. Qu'ils soient à titre personnels, professionnels et/ou sociétaux. La montagne à gravir est majestueuse mais elle ressemble plus à un Everest qu'à un petit mont vallonné à arpenter en sifflotant. Et pourtant... Pourrait-on y aller avec un peu de philosophie et de légèreté ?

Pourrait-on marcher ce nouveau chemin à son rythme, et chaque jour, poser un pas après l'autre, patiemment gravir sa montagne en respirant, patiemment manger un bout de sa "tache éléphant" (oui oui il est bien là le roi de la savane !!!). ne pas laisser le mental impatient et exigeant nous décourager. Au contraire, s'encourager soi, se féliciter de sa vaillance. Appelez en vous les énergies combattantes et combatives. Il y a un challenge en cours qui nous dépasse car il touche le collectif mais il commence par VOUS, par nous tous, chacun à son niveau.

Je vous ai écris récemment pas mal de choses sur la montée du masculin sacré cette année. Car oui, c'est son année. Nul doute que nous allons le traverser dans ses ombres et ses lumières. Le karmique va être nettoyé, guéri, transmuté et nous ouvrons en ce moment même, les portes du nouveau masculin sacré, gouverné par le cœur. Ce n'est pas rien. Personnellement, tout me pousse dans cette direction et les messages et synchronicités sont permanents. D'ailleurs, à tire personnel, je recontacte des énergies très anciennes en moi et les mots qui me viennent pour les qualifier sont dits masculins : challenge, saine combativité, noble courage, action juste...

Si vous souhaitez aller plus loin, comprendre  ces énergies polarisées en vous, dialoguer avec, et amorcer cette transmutation en conscience, je vous engage à participer aux prochains cercles de femmes les 17 ou 21 février (infos complémentaires ici).

Nous passerons en revue les schémas obsolètes du féminin et du masculin et tournerons nos regards et nos actions vers des polarités internes alignées sur le cœur et saines pour soi. Vous vivrez concrètement à travers les constellations, une rencontre avec vos polarités intérieures. Le vivre est inoubliable !

 

De même, et comme expliqué lors des 3 articles publiés en janvier "A la recherche de l'équilibre", j'ouvre les consultations énergétiques aux Nouveaux hommes sur le même principe que celles destinées aux femmes "Visions de femme".

Prix spécial Nouveaux Hommes en février : 50€ par séance. Réservez votre séance.

 

Je vous attends avec joie pour co-créer ce nouveau monde en émergence !

Belle semaine les Beautés de la Terre !

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin et du masculin / Énergéticienne / Éco-créatrice d'objets d'intentions / Semeuse de Beauté/ Formatrice/ Auteur.... heureuse

Lire la suite 0 commentaires

A la recherche de l'équilibre : clé trouvée - 22 janvier 2020

Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON
Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON

Bonjour les Beautés de la Terre, 

 

Si vous avez lu les 2 derniers articles (15 et 17 janvier), vous avez pu noter la densité particulière de cette période d'éclipses. Quel changement profond cela a-t-il poussé ?

Les corps ont été bien malmenés, nous laissant souvent épuisés, comme au bout de nous-mêmes. Cette densité s'allège considérablement depuis dimanche. Et c'est bonnnnnnn !

L'énergie de la nouvelle Lune (24 janvier) en Verseau nous amène cet allègement propre aux signes d'air. Elle nous amène aussi (attention, préparez-vous !) un électrochoc. Positif du point de vie de l'âme mais fulgurant, et totalement bouleversant ou surprenant du point de vue du mental. De quoi mettre chaos (lapsus écrit ...KO) nos dernières résistances pour un grand changement, un réalignement de vie, un E-QUI-LI-BRE. Je me réjouis de vous l'écrire et toutes mes cellules vibrent à cette perspective. cela n'empêche pas les peurs de ramener leur fraise (c'est bon signe) mais on y va quand même.

 

Vous vous souvenez peut-être que dans l'article du 15 janvier, je vous partageais la carte du "Jeu de Beauté", tirée 3 fois de suite (très improbable sur un jeu de 78 cartes !) dont le message était : "Tel un funambule sur le fil de son âme, trouver la source de l'équilibre". J'ai cherché où se logeait le déséquilibre. Mon corps me demandait de regarder dans les "racines" (souvent, cela parle des pensées-racines). Après une semaine de douleurs dentaires intenses, mes résistances étaient au plus bas. Dimanche, en conduisant sur le chemin du retour, mon âme s'est frayée un chemin et m'a envoyé 2 messages des plus surprenants. D'abord, mon intention de l'année : "J'ouvre mes horizons et je trouve l'équilibre". Puis quelques minutes plus tard...

Petit retour en arrière : en novembre 2016, le jour de l'élection de D. Trump, j'ai été tellement remuée dans mes tripes que cela a poussé mon engagement pour les femmes. J'ai décidé de rester chez moi et de n'en sortir que quand j'aurai pondu quelque chose. Le lendemain est né "Le Voyage de Beauté de l'Exploratrice" que j'anime avec grand bonheur depuis janvier 2017 en cercles de femmes.

De là, j'ai arrêté de proposer des accompagnements aux hommes, bien décidée pour TOUJOURS de ne travailler qu'avec et pour les femmes. Pour les remettre debout.

Ne jamais croire nos "plus jamais" (rire !!).

Dimanche donc, le message a été : "et si la source de l'équilibre en toi était de retravailler avec les hommes ?". Malgré le chamboulement intérieur immédiat, je n'ai pas donné de coup de pieds à cette idée. Elle était là, elle était juste, elle est restée. Si vous connaissez un peu mon passé et mon rapport chaotique et toxique aux hommes, vous seriez aussi surpris que moi. Mais tout cela appartient au passé. Et depuis 5 ans, force est de constater que de beaux hommes solaires, sont apparus dans ma vie, dont mon chéri. Et qu'ils valent que l'on prenne soin d'eux aussi.

Et depuis dimanche, les signes sont forts : dimanche soir, une amie me demande un bracelet d'intention pour son amoureux. Première demande de l'année. J'ai dit oui.

Lundi matin, je tire une nouvelle carte du Jeu de Beauté : "Aimer, choisir le cœur, choisir l'amour" et celle qui se montre à moi sous le paquet "Ouvrir son cœur". Les 2 cartes du jeu qui parlent du cœur. OK mon âme. Merci des messages.

Depuis dimanche mes douleurs s'apaisent car je crois avoir trouvé la source du déséquilibre en moi, profondément enracinée.

Un nouveau chemin s'ouvre donc. Je ne sais pas encore quelles formes cela prendra mais c'est là.

Premier pas : j'ouvre donc les consultations énergétiques pour les Nouveaux Hommes.

 

Je vous souhaite une sublime nouvelle Lune les Beautés de la Terre ! Et si l'envie de partager vos révélations actuelles vous tente, n'hésitez pas !

Belle journée à toutes et tous ! 

 

Caroline SIMON 

Accompagnatrice du féminin / Énergéticienne / Éco-créatrice d'objets d'intention / Semeuse de Beauté/ Formatrice/ Auteur.... heureuse

Lire la suite 1 commentaires

A la recherche de l'équilibre : 1ères clés - 17 janvier 2020

Bonjour les Beautés de la Terre, 

Oui c'est rapide et tant mieux. Voilà un aperçu de la traversée et des clés de transformation trouvées :

Clé 1 : accepter de se laisser tomber, accepter la vulnérabilité extrême de cet instant où l'on se sent perdue. Oui c'est irrationnel, oui c'est émotionnel, oui c'est difficile. Mais la vie est astucieuse et réactive. Immédiatement après, elle envoie des perches :

Une phrase qui hurle dans ma tête : "Découvre profondément ta rage de vivre ."

Et simultanément, une proposition de ma sœur qui m'invite à aller faire une balade en vélo. Le corps aime. Il y va. Il sait que le mouvement appelle le mouvement. 

Clé 2 : au soleil, cheveux au vent, la vie est toujours belle.

Clé 3 : pédaler dans la choucroute n'a jamais fait avancer personne et c'est fatigant. Pédaler sur un vélo électrique, c'est fastoche, on avance, on prend du plaisir en faisant du sport. 

Clé 4 :  être dehors, c'est être dans la vie. Y'a les mouettes (ah oui, je suis près de la mer), les chiens qui aboient, les avions qui décollent, les galets qui crissent dans le reflux des vagues, les gens qui rient ou râlent, les effluves qui attrapent le nez... Sens en éveil, ouverture des sens. Instant présent. 

Clé 5 : faire bouger son corps donne de l'appétit. Appétit devant une belle salade. Appétit de vivre. Appétit de s'élancer vers les défis. 

Clé 6 :  quand la tête est occupée sainement, elle te fout la paix sur les égarements, les peurs, les projections. Effet immédiat.

Clé 7 : les 6 clés précédentes activent la 7ème qui ré-ouvre un nouvel espace de joie  qu'il va falloir entretenir comme un feu sacré. Pour le maintenir vivant.

Clé 8 : une bascule se fait et permet de toucher le sens sacré de la vie. Se sentir en vie est une sensation que l'on oublie, tellement elle est simple et évidente. La plupart du temps, oui. Recontacter la vie qui pulse en nous est essentiel. C'est un petit miracle quotidien précieux. 

Clé 9 : suivre les signes. L'hippocampe. Ce petit cheval des mers enroule sa queue autour de la végétation sous-marine lorsque les courants marins s'intensifient. Mais si le courant devient trop fort, il lâche prise et accepte de suivre le flux. Il accepte ainsi de se retrouver dans un endroit inconnu. 

Clé 10 : te confronter à la réalité du corps messager et comprendre d'où venait RÉELLEMENT cette fatigue. Et agir en conséquence.  

Voilà pour l'instant les Beautés de la Terre.

 

Je suis aussi en pleine préparation des 2 cercles de la semaine prochaine qui ouvrent le cycle 2020. La femme lunaire, est cette femme cyclique que nous tentons parfois de linéariser. 

Chaque année depuis le début du Voyage de Beauté de l'Exploratrice, je plonge plus profondément dans chaque facette du féminin pour enrichir mes pratiques et mes transmissions. 

Voilà qui est en cours. Car s'engager à explorer son féminin est initiatique. Pour toutes. 

Belle journée sur Terre ! 

 

Caroline SIMON 

Accompagnatrice du féminin / Énergéticienne / Éco-créatrice d'objets d'intention / Semeuse de Beauté/ Formatrice/ Auteur.... heureuse

 

Lire la suite 1 commentaires

A la recherche de l'équilibre - 15 janvier 2020

Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON
Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

Cela faisait un bout de temps que je n'avais pas écrit un article. Pourquoi ? Et bien parce qu'il faut de l'énergie et que je n'en avais plus ou peu. Après une année très confrontante, les mois de novembre et décembre m'ont littéralement aspirée dans la création des objets d'intention. L'atelier a tourné à fond pour mon plus grand bonheur. Mais la fatigue s'est fait sentir . Toute à mon bonheur de cet élan qui concrétisait 3 ans de grands changements, j'ai fait taire la petite voix en moi qui soufflait : "un peu de repos, non ?". Les rappels à l'ordre du corps ont jalonné les semaines, m'obligeant à ralentir (un peu) jusqu'au dernier cercle de femmes du 20 décembre. Comme toutes les femmes présentes, je tire alors une carte de mon Jeu de Beauté, et bim : "Tel un funambule sur le fil de son âme, trouver la source d'équilibre".

Sur le moment, j'avoue, j'ai râlé. Mais le message était plus qu'approprié. J'ai tenu un rythme intense jusqu'au 23 décembre, fermé l'atelier et me suis retrouvée épuisée, vidée. Pas d'autre choix que le repos, et avec, le questionnement posé par la carte : où se trouve la source de l'équilibre en moi ? Et la 2ème question, plus implicite : "Où souhaite aller mon âme ? "

Pourquoi vous raconter tout cela ? Car c'est précisément la question qui a été soulevée par la pleine Lune éclipse du 10 janvier. Et comme l'univers ne fait pas les choses à moitié en 2020, les configurations planétaires amplifient et focalisent sur les questions.  A titre individuel d'abord mais aussi sur le plan collectif.

La réponse est différente pour chacun d'entre vous et se situe dans un thème de votre vie bien spécifique aussi.  Mais ce qui est clair, c'est que nous ne pouvons pas faire l'impasse dessus. La période actuelle oblige à regarder sans fard.

En fin d'année, j'ai eu un flash d'évidence lors d'un moment assez magique  : ma source d'équilibre est toujours la même mais, sous le poids de mes responsabilités (ou des obligations que je me fixe ), j'oublie parfois de l'activer : c'est un savant mélange de beauté, d'amour, de calme, d'horizon, de soleil, de nature. Effet immédiat qui oxygène la tête et le corps. Certes, c'était très bien, très bon à vivre... mais pas suffisant.

Il faut chercher plus profondément encore. Début janvier, face à cette fatigue persistante accrochée comme un bulot à son rocher, je questionne à nouveau et retire la même carte. Et encore le 10 janvier, en cercle de femmes. 3 fois le même message d'affilé !!!!

Puis, malgré une décision prise de repartir immédiatement me reposer une semaine,  et me décaler de mon quotidien, ce sont les dents qui s'y mettent. Dans les racines. La symbolique est intéressante.

Alors que vous dire ? Que la synchronicité est trop forte pour faire l'autruche, qu'il est essentiel en ce moment d'intégrer profondément ce qui ressource, nourrit et aussi de poser la question du sens, de la direction, d'un nouveau pas à poser. Travail introspectif en cours donc ...

Devant l'évidence du cap à franchir, je me laisse traverser, je lâche prise. Obligée. Cette fatigue est une messagère mystérieuse, drapée dans un voile qu'il faudra déchirer afin d'ouvrir une nouvelle porte de conscience. J'ai la foi (bien testée pour tous en ce moment), l'univers ne m'a jamais lâchée mais qu'il est difficile de renoncer à contrôler, qu'il est difficile d'accepter la plongée de Perséphone en soi. Je la connais bien pourtant cette alchimiste de la vie, mais de vous à moi, je lutte encore un peu avant la plongée. Personne ne va de bon cœur dans l'ombre transformatrice. Et pourtant ...la pépite est toujours là. Alors, go Perséphone, vas-y ma belle déesse.   Mais pas trop longtemps hein !!! Car les autres attendent...

2020 est une année charnière, de celle qui marque. On va avoir du travail, on a tous des challenges connus (nos montagnes personnelles) et d'autres inconnus, à venir.. L'énergie vitale est donc nécessaire et précieuse, une base, un socle dont nous sommes seuls garants. Car, vous le savez comme moi, c'est le déséquilibre qui crée la maladie.  

Prendre soin de soi, de ses besoins, de ses idéaux, des aspirations de son âme, n'est JA-MAIS optionnel.

Alors, je vais laisser la part de moi qui sait où aller prendre le gouvernail et diriger mon corps et mon esprit vers de nouvelles contrées. Et, lorsque la lumière sera plus évidente, je vous en dirai  plus.  Promis. Nul doute que ce sera réjouissant.

 

Je vous envoie de belles et solides vibes si ça chahute aussi de votre côté. Et pour vous accompagner lors de ce pas-sage, voici la fameuse carte du Jeu de Beauté ;)

A Bientôt les Beautés de la Terre.

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin / Énergéticienne / Éco-créatrice d'objets d'intention / Semeuse de Beauté/ Formatrice/ Auteur.... heureuse

Lire la suite 0 commentaires

L'enseignement cosmique sacré du lombricompost - 18 novembre 2019

Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON
Jeu de Beauté © Création Caroline SIMON

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

Cette lune scorpionesque, une fois n'est pas coutume,  est éminemment riche d'enseignements ! Et lorsqu'elle est associée à un Mercure rétrograde, c'est amplifié et pas qu'un peu. Chaque année, Mercure rétrograde 3 fois et cette année, c'était dans les 3 signes d'eau. On termine avec le chercheur de vérité, passionné et profond signe du Scorpion pour ne rien laisser en surface. Encore 2 jours et on sort de la rétrogradation du messager des Dieux ! Ouf ! Les choses vont petit à petit se remettre en mouvement, en compréhension, la clarté va revenir, la fluidité des échanges avec, les retards vont se résorber, notre patience sera récompensée.

Voici l'histoire, ô combien surprenante du moment : depuis ce printemps, mon envie de composter m'a fait intégrer une petite famille de vers qui s'ébattent tranquillement dans le lombricompost posé dans ma cuisine. Démarrage impec, ça compost à fond depuis des mois, et moi, je suis heureuse. Or, depuis un certain temps, je constate des tas de mouchettes qui envahissent ma cuisine. Pas très glamour. Après, moultes recherches infructueuses, essais, rééquilibrages (matière sèche vs organique), je lâche l'affaire. Que se passe-t-il ? Pas l'ombre d'une compréhension ...

Hier soir, n'y tenant plus, j'investigue davantage, pousse mes recherches. Et trouve le nœud du problème (je ris en écrivant) en cherchant plus profondément. J'étais restée en surface, dans l'observation du premier bac. En soulevant le 3ème bac (le plus inaccessible), je découvre avec stupeur une espèce de boue liquide assez beurk dans laquelle les vers s'enlisent. La boue, de surcroît, bloque l'évacuation du soluté par le petit tuyau. Donc  l'humidité stagne et les mouchettes prolifèrent joyeusement, hilares. Enfin, c'est ce que j'imagine !!!

Ni une, ni deux, je vide, j'assainis, rince à l'eau, vidange. La symbolique est énorme lorsqu'on sait que le Scorpion est souvent associé aux eaux boueuses, profondes et inaccessibles de la psyché mais aussi à son extraordinaire capacité de régénération.

Les mouchettes étaient suffisamment agaçantes au quotidien, pour que cela m'obligent à creuser en profondeur. Tout cela m'évoque aussi les parts d'ombre englouties dans nos eaux boueuses, attendant qu'un événement vienne les débusquer de là, nettoyer, remettre en état, assainir pour repartir sur de bonnes bases.

Car l'ombre tapie est loin d'être inerte. Elle agit à notre insu, bloque une part de notre lumière, de nos élans, de notre confiance en nous.

Le travail puissant de sonde émotionnelle du Scorpion est une occasion de les déloger et de nous libérer de leur emprise malsaine, sourde et muette pour nous tourner vers les nouvelles propositions enthousiasmantes du Sagittaire. Et surtout, vers bien plus de liberté. De joie. Bientôt. Pour l'instant, j'ai plus le sentiment qu'une part du boulot est faite mais que les compréhensions ne sont pas encore tout à fait limpides. Ça viendra. Tout vient. Patience.

Une dernière chose lue cette semaine -  donc à point nommé !! - dans le livre d'Edgar Morin "Fraternité" : "...tout ce qui ne se régénère pas, dégénère..." On peut l'associer à ce passage du Scorpion qui oblige la régénération, là où la dégénération a commencé à dénaturer les choses, les liens, la vie.

Comme Perséphone engloutie dans les profondeurs du monde sous-terrain par Hadès, le choix est toujours possible : se victimiser ou regarder courageusement nos ombres, transmuter, alchimiser, régénérer, remonter à la surface, plus heureux, meilleurs, libres.

 

En attendant que le cosmos s'organise, je vous souhaite de belles investigations dans vos profondeurs les Beautés de la Terre.

Et pour vous accompagner, une carte du Jeu de Beauté. 

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin/Énergéticienne/Éco-créatrice d'objets d'intention/Semeuse de Beauté/Auteur.... heureuse

Lire la suite 0 commentaires

Jour 28 : nouvelle Lune en Scorpion - 28 octobre 2019

 Bonjour les beautés de la Terre,

 

C'est aujourd'hui, c'est jour de Nouvelle Lune dans le magnétique, authentique, passionnée et profond signe du Scorpion. Vous dire que l'énergie est intense est un euphémisme. Que cela va ralentir, peut-être, un jour, mais en tout cas, pas maintenant. Car cette journée pourrait bien être frappée par la foudre. Uranus est de la partie et avec lui, le changement c'est maintenant, c'est renversant, c'est surprenant. Alors bon voyage les Beautés de la Terre. Nous allons vivre une lunaison de vérité. De soi à soi, de soi avec les autres, de soi avec le monde. Plus question de tergiverser, plus question de masques. Ils vont tomber. L'exigence absolue et le désir profond de se révéler va vous dépouiller de vos peaux obsolètes. vous mettre à nu, dans votre essentiel. N'ayez pas peur, c'est bousculant mais c'est réjouissant. De toute façon, lutter n'empêchera rien. Autant accompagner le mouvement. Et peut-être même y mettre de la joie, du rire et de la danse. Car ce que le Scorpion aime par dessus tout, c'est sentir qu'il est vivant. Intensément. C'est sur, il connait la mort car il porte en lui nos morts symboliques, c'est son boulot. Nous faire mourir un peu  pour mieux nous améliorer, nous transformer, pour innover et révéler nos parties endormies. Avec lui, on vit ou on vit. Et pas à moitié.  C'est parfois excessif mais c'est pour la bonne cause. Une chose est sure, au fur et à mesure de la lunaison, nous serons bien plus vraies et bien plus libres. Et mon petit doigt me dit que nous seront aussi plus audacieuses que jamais !!!

 

Bonne Nouvelle Lune les Beautés de la Terre

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin/Énergéticienne/Formatrice/Créatrice d'objets d'intention/Semeuse de Beauté/Auteur...heureuse !

Lire la suite 0 commentaires

Artemis la femme sauvage - 17 octobre 2019

Jour 17 : Artémis la femme sauvage

 

Bonjour les Beautés de la Terre

 

Aujourd'hui je vous partage une intense vibration. Celle de la musique de Lindsey Stirling associée à la puissance de l'archétype féminin de la femme sauvage incarnée par la Déesse Artémis en nous.

Je suis l'évolution de cette musicienne particulière depuis des années. Initialement, son côté fée sautillante et espiègle me plaisait beaucoup... Hier soir, en visionnant "par hasard" les images de son clip, mon ventre a vibré. C'est la première fois que je la vois dans ce registre plus profond, ancrée à la terre, à la grotte. Je vous laisse découvrir dans la vidéo.

Les images sont d'une beauté ... Merci Lindsey de nous offrir cette ode à la femme sauvage, indomptable, libre en nous et si belle.

La femme connectée à sa nature sauvage, à son clan, comme la déesse Artémis, hurle à la Lune ses cris de louve et de femme guerrière dans ce monde en mouvement, hurle son appétit de vivre, hurle son désir de recontacter sa vulnérabilité en sécurité, hurle son ras-le-bol du saccage de notre planète et de ses habitantes, hurle ses aspiration à une paix nouvelle, une Nouvelle Terre respectueuse de chacune, hurle ses revendications d'intégrité physique, émotionnelle, psychique, hurle sa liberté d'être qui elle est, dans ses rythmes, dans ses va et vient, dans ses peurs et ses joies, dans son côté louve, dans sa jouissance, hurle aujourd'hui pour ne plus avoir à le faire. Pour que la liberté ne soit plus un questionnement sans cesse piétiné, ni un doute insidieux qui muselle la parole de vérité mais bien un état d'être, une évidence, quotidienne.

Alors, quand les artistes participent de cela, on ne peut que partager et remercier.

 

Pour que les femmes debout, rayonnent et agissent dans le monde avec leur cœur et leurs talents.

Pour être vivante, créative, autonome, joyeuse, ancrée... habiter pleinement votre corps de femme, vous sentir chez vous en vous. Libre.

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin / Énergéticienne / Formatrice / Créatrice d'objets d'intention / Semeuse de Beauté/Auteur.... heureuse !

 

https://www.youtube.com/watch?v=VsN7E35LpJE

Lire la suite 1 commentaires

Pleine Lune dans l'axe Bélier (Lune)-Balance (soleil) : régénération - 13 octobre 2019

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

Aujourd'hui, c'est jour de Pleine Lune. Ce soir exactement. Voici un article sur les énergies actuelles. Comme vous avez pu le constater ou le vivre, chacun de nous a été bousculé voir terrassé par une vague puissante depuis la Nouvelle Lune du 28 septembre. Rien de confortable certes, mais la possibilité d'attraper et de surfer la puissance fabuleuse de cette vague peut vous emmener très loin. J'ai rarement ressenti une telle force et une telle opportunité d'accouchement de soi. Comme si, un grand bout de nous avait choisi ce moment pour faire surface. Comme un bébé qui a maturé, grandit en nous et qui, pendant 15 jours a propulsé ses cris de vie. Nous sommes donc nées pendant 15 jours sans discontinuer. Vous êtes fatiguées ? C'est normal, c'est fatigant d'accoucher ! Surtout si longtemps !

Aujourd'hui, par des rencontres improbables et magiques, la nature m'a donnée 2 informations pour cette Pleine Lune : la capacité d'auto régénération du corps (et de la psyché), la possibilité de renaître de ses cendres, et la rapidité avec laquelle cela peut se faire. Aujourd'hui, tout va vite, tout change vite. les énergies nous poussent au changement, les épreuves sont parfois difficiles mais peuvent être transmutées très vite. En clair, vous n'êtes pas obligées de rester dans la souffrance très longtemps. Au contraire. Ce serait même "contre-nature" car cette Pleine Lune appuie sur ce thème. Comprenez ce qui se passe en vous, plongez dans vos profondeurs les plus lointaines... et remontez, transformées et informées tout aussi vite. Pour passer à autre chose.

Merci aux 2 salamandres de feu qui ont croisé ma route aujourd'hui (capacité à alchimiser les transformations intérieures) et aux cerfs (qui brament leur appétit de vivre et de reproduction, c'est sublime !). Le cerf , dans le règne animal a une particularité unique : la texture de ses bois représente le tissu animal dont la croissance est la plus rapide. En effet à la fin de l'hiver les cerfs perdent leur bois, bois qui se reconstituent en quelques mois au printemps.  Ces antennes nous informent aussi sur les "visions" actuelles que nous accouchons au monde (voir article du 10 octobre).

Alors, les Beautés, je vous souhaite de belles visions et un accouchement joyeux. Puis, un peu de repos quand même ;)

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin/Énergéticienne/Formatrice/Créatrice d'objets d'intention/Semeuse de Beauté/Auteur...heureuse !

Lire la suite 0 commentaires

Une lumière dans la nuit - 1er octobre 2019

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

Lundi soir, dans le ciel de cette fin septembre bien chaotique (Lunaison Vierge), la magie a opéré une fois de plus. Perchée en équilibre au dessus de la montagne, la virgule lunaire m'a éblouie de sa beauté mystérieuse. Ce premier croissant de Lune apparaît dans le ciel quelques jours après la nouvelle Lune (28 sept). Comme un nouvel espoir , une nouvelle lumière après le noir insondable de la nuit. C'est à ce moment que nous sommes invitées à poser une intention pour la lunaison à venir. Je me suis entendue dire à plusieurs reprises en consultation que certaines d'entre vous traversaient en ce moment une sorte de nuit noire de l'âme. Une dilution, une déstructuration de l'être (ou plutôt de la construction psychique, de l'égo). Oui, il se peut que des édifices intérieurs s'écroulent. Ce passage, qui peut durer un certain temps, est très inconfortable et déroutant mais signe un changement majeur de cap. Comme un rendez-vous avec soi programmé depuis des vies et des vies parfois, ce moment nous oblige à plonger au cœur de l'être, sans concession, et à y rester. S’asseoir dans son obscurité et se laisser transformer en profondeur, au cœur de sa terre bienveillante et berçante.  C'est un passage quelque peu abrasif mais oh combien nécessaire pour se ré-axer et se remettre sur son  chemin. Il n'y a rien à faire, juste laisser faire le processus, qui, lorsqu'il sera terminé, vous fera remonter à la surface de vous-même complètement régénérée et transformée, les idées plus claires, le chemin dégagé, l'élan et la force de vie activés. Comme une seconde naissance qui rend plus clairvoyante, plus vivante, plus tout.

Alors, si vous vous sentez un peu dans cette énergie, n'ayez crainte. Au fil de la lunaison, la vie va refaire surface en vous. La lune vous invite à suivre son mouvement ascendant jusqu'à la pleine Lune (13 octobre). Nourrissez-vous de cette lumière douce du féminin qui s'éclaire petit à petit en vous. Demandez de l'aide à la Lune, c'est une puissante magicienne dans notre ciel. Elle accompagne les femmes depuis toujours. Son cycle nous informe, nous ré-informe constamment. Et avec elle, le cœur des femmes s'ouvre.

Bonne nouvelle Lune en Balance les Beautés de la Terre.

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin/Énergéticienne /Créatrice d'objets d'intention/Semeuse de Beauté/Auteur...heureuse !

Lire la suite 0 commentaires

La voix des sorcières - 4 septembre 2019

Bonjour les Beautés de la Terre,

 

Comment allez-vous en cette rentrée bien intense encore ? Le mot est faible hein ? Nous sommes en phase de nettoyage, purification, organisation concrète de notre vie, épuration des relations, du mental. Les éclipses de l'été, et d'une manière générale, l'année 2019, pousse dans un sens très fort : la prise en compte non négociable de nos besoins profonds, même s'ils ne sont pas politiquement corrects. Tout est donc passé au crible sans ménagement. L'expression qui me vient sans cesse depuis des mois est : "c'est hardcore !" Je pourrais aussi dire : c'est "hard corps", car ce que nous n'exprimons pas, voudrait bien trouver une voie d'expression quand même, et c'est le corps qui s'y colle. Je le sais, vous le savez. Alors aidons-le, écoutons-le, et prenons soin de lui, de son équilibre parfois fragile en lui offrant douceur, cocooning, repos et espace temps qualitatif. Je vous entends marmonner que c'est bien gentil mais peu compatible avec l'amoncellement de choses à faire à la rentrée. Hummmm... oui et non. Il y a toujours possibilité de différer, de hiérarchiser, de choisir, de renoncer, sans pour autant procrastiner ;) Mais cela demande de mettre des limites aux exigences d'immédiateté extérieures ou aux évidences qui n'en sont pas. Vous marmonnez encore ? Je comprends mais essayez pour voir et on en reparle... Parole de sorcière ;)

En parlant de sorcières... vous le savez ou pas, j'ai lancé en 2018 la création de baguettes magiques. L'idée a surgi tel un pantin de sa boite, 4 jours après le passage de mes 50 ans. En soufflant les bougies de mon merveilleux gâteau de fée et en vivant tout plein d'autres petits détails féeriques, je me suis dit : "Une fée a une baguette magique ! "OK, je vais en créer !"

Entre le jaillissement de l'idée et la première réalisation, il s'est passé 5 mois, nécessaires pour mon cheminement et pour que l'idée trouve le bon ancrage. Et puis...

Création à nouveau bloquée pendant de longs mois ... 9 pour être précise, une gestation complète... puis l'émergence d'une prise de conscience personnelle. Je pensais créer des baguettes magiques pour des fées et donc mobiliser en moi l'énergie fée que je connais bien.

Or, une évidence a émergé dans ma tête en plein milieu d'une douche (celles qui me connaissent bien savent qu'il s'y passe de sacrées révélations !!!). J'ai admis profondément ma nature sorcière, et un dernier frein a lâché, qui bloquait l'émergence de la magicienne de la Terre. 

Une réflexion est venue avec : ces baguettes sont destinées à des sorcières (qui le savent intuitivement ou qui s'ignorent et vont le découvrir en explorant). C'est donc avec l'énergie sorcière que je vais les créer, ce qui, vous vous en doutez, est très différent. Joie immense et apaisement très profond aussi.

 

Qui sont ces sorcières modernes ? Ce sont ni plus ni moins que des femmes de la Terre, des femmes qui sont connectées à la nature et donc à leur nature profonde, sauvage, indomptable. Elles portent l'essence du féminin sacré, en lien avec la Terre/terre. 

Ce sont des femmes qui travaillent de manière respectueuses avec les plantes, les minéraux, les animaux et les différents éléments, la terre, l'eau, le feu, l'air.... Jardinières, semeuses, brodeuses, artistes, apicultrices, agricultrices, guérisseuses, parfumeuses, passeuses d'âmes, herboristes, naturopathes, sculpteures, vétérinaires, fabricantes de produits naturels etc. Impossible de toutes les citer ;)

 

Il a fallu que j'ose me positionner publiquement et sur l'estrade au micro devant tous les festivaliers et intervenants du Festival Evasion Bien-être de Chamrousse, le 14 juillet 2019 pour que le cycle de création des baguettes se réenclenche, dès le lendemain. Car comment créer des baguettes pour toutes ces jolies sorcières qui les attendent si j'ai moi-même du mal à le verbaliser publiquement. C'est chose faite ! Et comme par hasard, cette baguette est pile en lien avec l' affirmation de soi par la parole. Timing divin parfait donc, une fois de plus !!! 

 

Chaque Merveilleuse Baguette est le fruit d'un processus de création inspiré, spécifique à chaque personne et d'un élan d'amour. Chacune a un nom, un mode d'emploi et un texte canalisé. Elle porte, révèle et active la magie personnelle de sa gardienne.

Les minéraux, les plumes choisies intuitivement accompagnent et soutiennent la magie. Je vais dans la forêt, je branche mes antennes et le voyage commence... Un peu de poudre de perlimpinpin, et hop, elle se matérialise dans mes mains ! 

Les Merveilleuses Baguettes Magiques sont réalisées sur commande.

 

Voici donc la nouvelle née. Très émue de l'envoyer à sa gardienne et de vous la présenter. Je ferais un post spécial avec toutes les jolies photos.

Mille merci à celles qui attendent patiemment leur baguette depuis des mois, ça arrive !  A bientôt Les Magiciennes et belle rentrée magique.

 

Caroline SIMON

Accompagnatrice du féminin / Énergéticienne / Créatrice d'objets d'intention / Auteur/ Semeuse de beauté.... heureuse !

 

A partager autant que vous le souhaitez, en totalité, en mentionnant le nom de l'auteur Caroline SIMON.

Lire la suite 0 commentaires